Artdevivre
|

Faites le plein de cuisine thaï dans une ancienne station-service à Bondy

Le Very Pad Thaï dans une ancienne station-service à Bondy / © Léonard Masson pour Enlarge your Paris
Le Very Pad Thaï dans une ancienne station-service à Bondy / © Léonard Masson pour Enlarge your Paris

Alors qu'il carbure à la gastronomie thaïlandaise depuis de nombreuses années, Samir Mazni a ouvert, avec sa compagne Fazia, un restaurant thaïlandais dans une ancienne station-service à Bondy. Enlarge your Paris est allé y faire le plein.

Pour manger dans un bon thaï à Bondy (Seine-Saint-Denis), c’est simple : ça se passe face au cimetière dans une ancienne station-service. Dit comme ça, la localisation n’envoie pas forcément du rêve. Mais c’est aussi ce côté improbable qui fait le charme de l’endroit. Car oui, Samir et Fazia Mazni ont installé leur restaurant Very Pad Thaï (vous avez la réf’ ?) dans les locaux d’une ancienne pompe à essence. Mais pas n’importe laquelle. « Il s’avère qu’en fait l’ancien propriétaire était associé avec mon grand-père dans une affaire de pneus d’occasion en Algérie. Mais ça, je ne l’ai su qu’après, raconte Samir. C’est quand mon oncle est venu manger ici qu’il me l’a dit. »

Bondynois de naissance, Samir a eu un gros crush pour la Thaïlande. « Quand je l’ai rencontré et qu’il m’a dit qu’il y était allé plus de quinze fois, j’ai eu du mal à le croire, se souvient Fazia. Et puis j’ai vu son passeport avec tous les tampons : Thaïlande, Thaïlande, Thaïlande…» À Paris, Samir s’associe avec des chefs originaires du pays et monte plusieurs restaurants. Avec l’envie de revenir jouer à domicile, à Bondy. « En banlieue aussi, les gens ont un palais et le droit de bien manger », revendique Fazia, qui veut proposer un moment d’évasion culinaire. Dans la petite salle, pas de télé ni de musique. Les plantes dégringolent du plafond, de vastes abat-jour en paille tressée déversent une lumière chaude tandis qu’au mur une grande photographie nous plonge dans l’ambiance de Bangkok.

« Tout est fait ici »

En coulisses, la cheffe Pitaye et ses commis sont tous originaires de Thaïlande. « Elle propose une cuisine comme à la maison et faite maison, résume Fazia. Des nems jusqu’à la panure qui enrobe le poulet croustillant ou la sauce tamarin, tout est fait ici. » Pour le fameux Tigre qui pleure, la viande a mariné depuis la veille dans treize épices. Le Khao Man Kai – une cuisse de poulet désossée – est quant à lui cuit dans un bouillon de gingembre. Pour les légumes, Samir et Fazia vont eux-mêmes faire leurs emplettes. « On ne se fait pas livrer. Tout est frais et tout est choisi par nous. Par exemple, quand il va chercher le basilic thaï, Samir regarde les feuilles avec minutie », raconte Fazia.

De fait, les plats sont généreux, à la façon d’une bonne petite cantine de quartier. Le tout à des prix plus que raisonnables : du Pad Thaï au riz sauté en passant par le Pad Kra Pao, aucun ne franchit la barre des dix euros. Quant à la livraison, assurée dans plusieurs villes voisines, elle est assurée à scooter électrique. Ce qui, pour un resto thaï installé dans une ancienne station-service, ne manque pas de piquant…

Infos pratiques : Very Pad Thaï, 31/35, avenue Henri-Barbusse, Bondy (93). Ouvert les mardis, mercredis, jeudis et samedis de 11 h 30 à 15 h et de 18 h 30 à 22 h, les vendredis et dimanches de 18 h 30 à 22 h. Livraison à Bondy, Noisy-le-Sec, Les Pavillons-sous-Bois, Villemomble et Le Raincy. Accès : gare de Bondy (RER E) puis quinze minutes de marche. Plus d’infos sur verypadthai.fr

Le Very Pad Thaï dans une ancienne station-service à Bondy / © Léonard Masson pour Enlarge your Paris
© Léonard Masson pour Enlarge your Paris

Lire aussi : Le château devenu pagode et temple de la cuisine thaï dans le 77

Lire aussi : Quand la nationale 7 croise la route de l’Asie à Évry

Lire aussi : Isolé, le restaurant ouvert dans un pavillon de banlieue