Artdevivre
|

Isolé, le restaurant ouvert dans un pavillon de banlieue à Montreuil

Isolé, le restaurant qui s'est installé au rez-de-chaussée d'un pavillon de banlieue à Montreuil / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris
Isolé, le restaurant qui s’est installé au rez-de-chaussée d’un pavillon de banlieue à Montreuil / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris

C'est un pavillon coincé au milieu des tours de bureaux à Montreuil comme celui du vieux Carl Fredricksen dans le dessin animé « Là-haut ». Et c'est là que Victor Gaillard et Alice di Cagno ont ouvert leur restaurant Isolé qu'Enlarge your Paris est allé tester.

C’est un joli pavillon de banlieue, juste derrière le cinéma le Méliès à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Perdu entre des immeubles de bureaux, il semble comme tombé du ciel. Mais, en fait, c’est plutôt l’inverse. « Je crois que la mairie a refusé qu’il soit détruit », explique le chef Victor Gaillard qui, avec son associée Alice di Cagno, y a ouvert le restaurant Isolé.

« On habite le 93 depuis un moment et on avait envie de changer (tous deux sont des anciens du Chatomat dans le 20e arrondissement, Ndlr), d’opter pour un endroit plus atypique, où la terrasse n’est pas sur le trottoir, au ras des voitures », confie Victor. De fait, la leur est posée dans un jardinet ceint par les tours, ce qui, effectivement, n’est pas commun. À l’intérieur, plusieurs salles décorées sobrement se succèdent, comme autant de pièces d’une maison bourgeoise.

Côté assiette, Isolé joue sur deux tableaux : les midis, du mardi au samedi, la carte balance vers des plats simples pour un rapport qualité/prix imbattable. La formule entrée/plat ou plat/dessert est à 15,50 € et, si vous n’arrivez pas à choisir, il vous en coûtera trois euros de plus. Le jour où nous y sommes allés, on a eu droit en entrée à un riso (risotto à base de pâtes langues d’oiseau) poireaux et coquillages – pour lequel on aurait bien re-signé –, puis à une brandade de lieu noir, dont le fondant était contrebalancé par des épinards légèrement croquants.

Des plats à partager, ou à garder pour soi

Le week-end, les vendredis et samedis soir, place à des propositions qui délaissent « la rigidité entrée/plat/dessert. On est plus dans une logique à l’asiatique où on goûte un peu de tout », éclaire Victor. Les plats se partagent (ou pas), se picorent, se marient entre eux histoire de permettre à chacun d’être « un peu plus aventureux ». Le chef prend ainsi l’exemple d’une tête de cochon poêlée croustillante : « On peut la prendre comme une entrée un peu canaille ou alors l’associer à des garnitures… » Les travers de porc rôtis, jus au miso et shiitakés, peuvent s’acoquiner avec un cœur d’artichaut castel / yaourt de chèvre ou des courgettes frites à la menthe et au pesto rosso. Le tout à des prix allant de 4 à 14 €. Pas de quoi provoquer une indigestion à sa CB…

Infos pratiques : Isolé, 7, rue de Rosny, Montreuil (93). Ouvert les midis du mardi au samedi ainsi que les vendredis et samedis soir. Formules midi à 15,50 € et 18,50 €. Accès : métro Mairie de Montreuil (ligne 9). Tél. : 01 48 51 65 04. Plus d’infos sur restaurant-isole-montreuil.fr

Isolé, le restaurant qui s'est installé au rez-de-chaussée d'un pavillon de banlieue à Montreuil / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris
La terrasse d’Isolé entre les tours de bureaux / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris

Lire aussi : Les cheffes, une cantine ouverte à tous dans une tour maraîchère à Romainville

Lire aussi : Distrikt, fabrique à bières et burgers maison

Lire aussi : Mehmet et Hatun, les artisans kébabiers qui redonnent le goût du kébab aux Vincennois