Culture
|

5 cinémas du Grand Paris où voir des films pour pas cher

Le cinéma Le Trianon à Romainville où aura lieu le Festival du film franco-arabe et qui servit de décor pendant près de 20 ans à l'émission "La dernière séance" animée par Eddy Mitchell / © Le Trianon
Le cinéma Le Trianon à Romainville qui servit de décor pendant près de 20 ans à l’émission « La dernière séance » animée par Eddy Mitchell / © Le Trianon

De l'hypermoderne Méliès à Montreuil au mythique Trianon à Romainville qui servit de décor à l'émission "La Dernière séance" présentée par Eddy Mitchell, des salles publiques mettent le cinéma à portée de tous en pratiquant des tarifs accessibles tout en prenant soin de proposer une programmation qui ose sortir des sentiers battus. Enlarge your Paris vous en fait découvrir cinq.

Le Trianon : Eddy valide

L’histoire est connue, mais dans le doute on vous la rappelle. Le Trianon, situé à la lisière de Noisy-le-Sec et Romainville (Seine-Saint-Denis), est le cinéma dans lequel Eddy Mitchell tournait sa fameuse « Dernière Séance ». Normal : au-delà du fait que le style années 50 du cinéma collait au propos, il s’avère que le chanteur habitait juste à côté… Entre ces murs, la programmation oscille entre films grand public et oeuvres plus pointues. Avec une attention toute particulière portée au jeune public grâce à l’inventivité des deux responsables du secteur, Dominique et Suzanne. Après la séance, vous avez rendez-vous au resto-bar dont les gérants, Anne et Christophe, ont précieusement cultivé le décor fiftie’s. Mais en attendant sa réouverture, vous pouvez profiter de la terrasse, histoire de célébrer doublement…

Infos pratiques : Le Trianon, place Carnot, Romainville (93). Tarifs : 6€ (plein tarif), 4€ (moins de 26 ans). Accès : Métro Mairie des Lilas Ligne 11 puis bus 105 ou 129 arrêt Carnot. Plus d’infos sur cinematrianon.fr

Le Méliès : ultra moderne confortitude

Un immense cinéma public d’art et d’essai : c’est le pari réussi du Méliès à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Avec ses six salles, le complexe s’est imposé dans l’est francilien comme un incontournable. Dans le hall, vous êtes accueilli par une lune géante, rappelant l’oeuvre-phare de Georges Méliès dont les studios étaient installés à Montreuil. A l’étage, un bar cosy permet (en temps normal) de patienter avant la séance en buvant un Matcha Latte tout en feuilletant les livres mis à disposition dans une grande bibliothèque. So Montreuil ! Inauguré en 2015, le cinéma se distingue aussi par le confort de ses salles (de 79 à 319 places). Des rencontres y sont organisées avec des cinéastes qui viennent souvent en voisins, Montreuil abritant de nombreux artistes.

Infos pratiques : Le Méliès, 12 place Jean Jaurès, Montreuil (93). Tarifs : 6€ (plein tarif), 4€ (moins de 26 ans). Accès : Métro Mairie de Montreuil Ligne 9. Plus d’infos sur meliesmontreuil.fr

Le Centre des Arts : oldies but goodies

Au Centre des Arts (CDA) d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise), la part belle est faite au cinéma de patrimoine. Avec un coup de projecteur sur une institution un peu tombée en désuétude : le ciné-club. Le CDA n’en compte pas moins de deux : l’un animé par Charlotte Garson, rédactrice en chef adjointe des Cahiers du Cinéma. L’autre par Alain Bergala, spécialiste reconnu de Godard. Pour fêter la réouverture, le cycle « Belles et rebelles », jusque là proposé en virtuel revient en salle. Une thématique qui met à l’honneur les héroïnes insoumises d’Hollywood. Les hostilités reprennent donc fin juin avec une petite pépite : Boule de feu de Howard Hawks avec Gary Cooper et Barbara Stanwyck et Billy Wilder au scénario. Cinéfils et cinéfilles, à vos agendas ! 

Infos pratiques : Le Centre des Arts, 12-16 rue de la Libération, Enghien-les-Bains (95). Accès  : Gare d’Enghien-les-Bains Ligne H. Plus d’infos sur cda95.fr

Le cinéma Méliès à Montreuil / © Cinéma Méliès
Le cinéma Méliès à Montreuil / © Cinéma Méliès

Le Kosmos : un cinéma pas terre à terre

Difficile de rater Le Kosmos avec sa jolie façade rouge brique. A Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), ce cinéma est une institution. On y croise les champs du 7ème art et de la bonne chère pour que l’extase soit autant cinématographique que gastronomique. A noter dans ses tablettes la date du 1er juillet avec une journée résolument tournée vers le local : le vernissage de l’exposition du fontenaysien Laurent Carbonnelle, adepte des fan works : soit la reproduction d’affiches de classiques par ses soins. Mais aussi le lancement du fanzine du cru Le Petit Rigollot, avec notamment la collaboration du romancier Didier Daeninckx. La journée se clôturera avec une projection des Tontons Flingueurs dont des scènes ont été tournées au bowling local. De quoi être éparpillé façon puzzle par une joie cinéphile…

Infos pratiques :  Le Kosmos, 243 ter avenue de la République, Fontenay-sous-Bois (94). Tarifs : 6€ (plein tarif), 4,5€ (moins de 26 ans). Accès : Gare Val-de-Fontenay RER A ou E puis bus 118 arrêt André Tessier. Plus d’infos sur cinemakosmos.fontenay.fr

Le Luxy : façade lumineuse et salles obscures

Avec son immense façade jaune moutarde, le Luxy à Ivry (Val-de-Marne) en impose. Pourtant, on est bien loin de l’ambiance des usines à popcorn sauce multiplexe. Cinéma municipal labellisé “Art et Essai”, le Luxy soigne sa programmation tout en ne laissant personne au bord de la route avec notamment un goût certain pour les films d’animation. Avec en prime un sens de l’accueil qui fait qu’on y revient. 

Infos pratiques : Le Luxy, 77 avenue Georges Gosnat, Ivry (94). Tarifs : 6€ (plein tarif), 3,50€ (moins de 26 ans). Accès : Métro Mairie d’Ivry Ligne 7 / Gare Ivry-sur-Seine RER C. Plus d’infos sur luxy.ivry94.fr

Le Luxy à Ivry / © Le Luxy
Le Luxy à Ivry / © Le Luxy

Lire aussi : Le Grand Paris en 40 films

Lire aussi : L’ancienne usine à rêves Eclair se rêve un nouveau destin à Epinay

Lire aussi : Les films de banlieue méritent aussi des happy end