Artdevivre
|

Grimpez dans les arbres à 10 minutes à pied de la gare de Chaville

Le parc d'accrobranche AccroCamp / © AccroCamp
Le parc d’accrobranche AccroCamp / © AccroCamp

Situé dans la forêt de Meudon, le parc AccroCamp de Chaville abrite sept parcours d’accrobranche à seulement 500 mètres de la gare Transilien de Chaville Rive Gauche. La journaliste d’Enlarge your Paris Manon Gayet s’est hissée sur la cime des arbres.

Cet été, Enlarge your Paris et Transilien SNCF s’associent pour vous faire voyager en Île-de-France avec chaque semaine une nouvelle microaventure #Cpasloientrain

La rame de la ligne N du Transilien s’immobilise. Me voici arrivée en gare de Chaville Rive Gauche. A gauche justement se dressent les arbres de la forêt de Meudon (Hauts-de-Seine), la forêt la plus proche de Paris et qui s’étend sur 1.100 ha (soit 50 fois le jardin du Luxembourg).

Un labyrinthe aérien d’un hectare

A peine descendue du train, je remonte la rue qui mène au cimetière communal puis emprunte le sentier qui le contourne pour m’enfoncer entre les arbres. Seulement 10 minutes m’auront suffi pour rallier le parc d’accrobranche AccroCamp. Alors que je viens tout juste de quitter la ville, le calme qui se dégage est saisissant. On n’entend plus que le chant des oiseaux et les cris de joie des enfants – et ceux de leurs parents – partis à l’assaut de la canopée. D’immenses structures en bois — plateformes, escaliers, ponts — forment un labyrinthe aérien sur un hectare en tout.

Au pied des arbres, Damien Herault et son équipe accueillent les aspirants Tarzan, les équipent d’un baudrier, d’une poulie et d’un mousqueton avant de les briefer. « Nous leur demandons tout d’abord de bien se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique, souligne Damien, soucieux des règles sanitaires en vigueur. Nous avons sept parcours différents. Trois d’entre eux sont surtout réservés aux enfants, en particulier celui à hauteur d’adulte. Les quatre autres, dont un plutôt sportif, sont accessibles à partir de 8 ans. »

Le parc d'accrobranche AccroCamp / © AccroCamp
© AccroCamp

Une sensibilisation à l’environnement

Saut dans le vide sur une liane, ponts de singe à traverser, filets à escalader, tyroliennes, les ateliers s’enchaînent avec leur lot de sensations. Alors si vous êtes sujet au vertige, mieux vaut vous abstenir ! Revenus sur la terre ferme, on se remet de ses émotions en grignotant son pique-nique sur des tables en bois, à l’ombre. On en profite également pour faire plus ample connaissance avec la forêt en compagnie des animateurs d’AccroCamp, qui sensibilisent les visiteurs à l’environnement et aux bons gestes pour le préserver, en particulier en ce qui concerne le tri des déchets. Le parc veille aussi au caractère durable de ses activités. « Nous faisons analyser nos arbres régulièrement pour savoir s’ils sont en bonne santé et s’ils ont besoin de plus de place pour pousser, notamment ceux qui accueillent des plateformes », explique Damien Herault.

Dernier coup d’oeil vers la pointe des arbres. Il est déjà l’heure de rentrer. Je quitte la forêt et sens l’agitation de la ville reprendre ses droits. Me revoici sur le quai de la gare, des souvenirs dignes de Tarzan plein la tête.

Infos pratiques : AccroCamp Chaville, parc forestier de la Mare Adam, route des Huit Bouteilles, Chaville (92). Ouvert de mars à novembre. A partir de 4 ans. Tarifs : de 9€ à 29€ / personne. Accès : Gare de Chaville Rive Gauche Ligne N. Plus d’infos sur accrocamp.com

Lire aussi : En canoë à travers les paysages de la Venise briarde

Voir aussi : La carte de la microaventure dans le Grand Paris

Lire aussi : Trois plages où se prélasser dans le Grand Paris