Culture

|

Ouverture en vue pour les Ateliers Médicis à Clichy-Montfermeil

Les Ateliers Médicis à Clichy-Montfermeil / © Jgp
Rouge et brun, largement en bois, le bâtiment dessiné par les architectes d’Encore heureux et réalisé par Cruard construction, ouvrira ses portes au public le 7 juin prochain / © Jgp

Né sous Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture, le projet d'Ateliers Médicis ouvrira les portes de son bâtiment provisoire lors d'une quinzaine inaugurale du 7 au 23 juin. Notre partenaire le Journal du Grand Paris nous en dit plus sur la nature de ce futur lieu symbole du Grand Paris de la culture.

 

Projet emblématique du Grand Paris de la culture, les Ateliers Médicis de Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis) célébreront leur ouverture du 7 au 23 juin. Le bâtiment provisoire, dessiné par les architectes d’Encore heureux et réalisé par Cruard construction, est un symbole puissant d’une certaine vision du Grand Paris.

Cet établissement public de coopération culturelle (EPCC) né sous Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture, n’a de commun avec la Villa Médicis de Rome que l’idée de donner à ce territoire largement maltraité au cours des décennies récentes le meilleur de la culture. Pas d’élitisme pour l’élitisme en son sein, mais une volonté d’inclusion de la population locale à l’ensemble de ses programmes. A l’image de « Construire », la pièce de théâtre commandée pour l’occasion à Stéphane Choukroun, et dans laquelle joueront des habitants.

En 2024, le bâtiment définitif des Ateliers Médicis est prévu pour s’élever à quelques centaines de mètres de là, aux abords de la station de métro de la ligne 16 du Grand Paris express. L’inauguration du bâtiment provisoire s’étalera sur 15 jours compte tenu de la faible capacité d’accueil de sa salle polyvalente (80 personnes). Il hébergera l’équipe des Ateliers (une vingtaine de personnes) ainsi que de multiples salles, d’exposition, de répétition, permettant la pratique de toutes sortes d’activités artistiques et culturelles.

A lire  : Clichy et Montfermeil ont droit au meilleur

Intervention du collectif d’architectes Arquitectura Expandida, associés aux Ateliers Médicis /  © Arquitectura Expandida
Intervention du collectif d’architectes Arquitectura Expandida, associés aux Ateliers Médicis / © Arquitectura Expandida

Déambulations sonores

Dès à présent, les Ateliers Médicis proposent une déambulation le long de l’aqueduc de la Dhuys, que cet équipement borde. L’occasion de se promener sur la dalle qui recouvre le canal en écoutant les voix de ceux qui se sont battus pour que cette maison de la culture voie le jour. Claude Dilain, ancien maire de Clichy, Fleur Pellerin, ex-ministre de la Culture, Olivier Meneux, DG des Ateliers Médicis, ou encore Olivier Klein et Xavier Lemoine, respectivement maires en exercice de Clichy et de Montfermeil, sont les acteurs de cette création sonore émouvante.

Un document qui rappelle les combats des élus locaux du territoire pour obtenir le tramway (T4) puis la ligne 16 du Grand Paris express afin de sortir de l’enclavement et de la relégation. « L’absence de desserte par les transports en commun explique le drame de Clichy-Montfermeil », résume Olivier Klein.

« L’EPCC des Ateliers Médicis n’a pas attendu l’ouverture prochaine de ce lieu pour multiplier les activités », rappelle Lamya Monkachi, directrice de la communication. Les Ateliers mixent dès à présent des programmes avec des artistes et chercheurs associés, la commande nationale des regards du Grand Paris (documentation photographique des métamorphoses du Grand Paris) et diverses créations en cours.


A lire sur le Journal du Grand Paris : « Repenser les 2 derniers kilomètres » : une analyse de l’évolution du rabattement aux gares