Artdevivre

Cinq adresses complètement fadas dans le Grand Paris

La piscine paysanne de la Ferme du bonheur à Nanterre / DR
La piscine paysanne de la Ferme du bonheur à Nanterre / DR

Un restaurant qui fait aussi hammam, barbier, épicerie fine et terrain de pelote basque, un bar aux allures de brocante, la boutique de Géo Trouvetou, on vous a sélectionné cinq adresses complètement fadas tirées du Guide des Grands Parisiens publié en février par les Magasins Généraux, centre de création à Pantin, et Enlarge your Paris.

La Boutique du futur (Montrouge / Hauts-de-Seine)

Parce que le casse-tête du cadeau original revient régulièrement, la Boutique du Futur est une adresse indispensable. Ce concept store inédit commercialise les inventions de son créateur, Nicolas Trüb, un ex-ingénieur dans les télécoms reconverti en Géo Trouvetou. Et depuis 20 ans, celles-ci se comptent par dizaines. Pêle-mêle on citera Zébulon, l’ingénieux range-chaussettes en forme de ressort, Umbrelhat, le parapluie que l’on n’a pas besoin de tenir, ou encore Savonet, porte-savon magnétique qui évite à la savonnette de fondre. Des objets dont certains s’arrachent dans le monde entier à l’instar du babyplane, cuillère pour bébé customisée en avion. Si le succès est international, la production, elle, est 100% locale. Point de Made in China donc mais du Made in France, voire pour l’essentiel du Made in Île-de-France.

Infos pratiques : La Boutique du futur, 18 rue Périer, Montrouge (92). Ouvert du mardi au samedi. Tél. : 01 46 56 00 86. Accès : Métro Mairie de Montrouge Ligne 4. Plus d’infos sur laboutiquedufutur.fr

Le stand de la Boutique du futur au dernier Concours Lépine / DR
Le stand de la Boutique du futur au dernier Concours Lépine / DR

Le Barbezingue (Châtillon, Hauts-de-Seine)

Attention, concept unique au monde. Le Barbezingue est le premier restaurant à faire également barbier, club de jazz, fronton de pelote basque, terrain de pétanque, hammam, épicerie, table d’hôtes et bar à vin. Grand ordonnateur de cet improbable mélange, le chef Thierry Faucher est passé entre autres par les cuisines du Crillon sous l’ère du triplement étoilé Christian Constant. Adepte de la bistronomie, ce briseur de codes met son savoir-faire à la portée de tous. Au zinc, vous dégustez des tapas dont l’os à moelle en bouillon à 1€. A l’étage, vous prenez place sur de grandes tables en bois pour profiter d’un menu à volonté à 25€. Au petit déj, on vous installe dans l’épicerie et on vous régale de terrines et de pâtisseries maison pour 14€. Enfin, pour les grandes occasions, vous vous offrez un menu dégustation à 42€. Dommage que le chef n’ait pas encore eu l’idée d’ouvrir des chambres.  

Infos pratiques : Le Barbezingue, 14 boulevard de la Liberté, Châtillon (92). Fermé le dimanche soir et le lundi. Tél. :01 49 85 83 50. Accès : Tramway T6 arrêt Centre de Châtillon. Plus d’infos sur barbezingue.com

Le Barbezingue à Châtillon / DR
Le Barbezingue à Châtillon / DR

 

Vitry Fada (Vitry-sur-Seine / Val-de-Marne)

Sur cette petite place au charme désuet, avec son monument commémoratif et ses pavés gris, une guirlande aux ampoules vertes, rouges, bleues vient rompre la terne monochromie du décor. Vous êtes chez Vitry Fada. À l’intérieur, c’est un incroyable bric-à-brac décoré de fresques street art avec un beau zinc poli par une vie de tournées au comptoir. Les objets se comptent par milliers. Pour les gosses, c’est une malle aux trésors. Pour les chineurs et les amateurs de pépites design aussi. La clientèle est à l’image de ce joyeux bordel. Il y a les habitués, les vieux routards, de jeunes designers, des musiciens de passage et tout le monde se parle naturellement, boit un verre, partage une plancha et une tranche de vie. Certains repartiront avec la chaise sur laquelle ils étaient assis. La déco brocante est faite pour ça. Elle évolue au fil des trouvailles de Jam, qui a imaginé Vitry Fada comme quelque chose d’hybride et d’authentique où l’on ne vous accueillera jamais comme un banal consommateur. 

Infos pratiques : Vitry Fada, 5 place du 19 mars 1962, Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Ouvert le jeudi de 17h30 à 22h, vendredi et samedi de 16h à minuit et chaque premier dimanche du mois pour le brunch, de 12h à 17h. Tél. : 06 59 37 74 47. Accès : Gare des Ardoines RER C puis bus 182 arrêt Danielle Casanova. Toute la programmation du Vitry Fada est à retrouver sur Facebook

A lire : Vitry Fada, une auberge espagnole abracadabrante 

Vitry Fada à Vitry / DR
Vitry Fada à Vitry / DR

La Ferme du bonheur (Nanterre, Hauts-de-Seine)

Cela fait un quart de siècle que la Ferme fait le bonheur des fêtards. Lovée entre la cité U de Nanterre et l’autoroute, c’est un lieu à nul autre pareil, dédié à l’art et à l’agriculture. Roger des Prés, son fondateur et son âme, s’y est installé un jour avec une roulotte et un chapiteau qu’on lui avait prêté pour monter un spectacle. Il a oublié d’en partir. Puis il y a construit une salle de bal, une grange à spectacles – avec une cheminée magnifique -, une étable où vivent et engraissent quelques porcs, une basse-cour, un musée des carrioles, un verger… Tous les dimanches, on est invités à retrouver le troupeau de moutons de la Ferme sur un pré situé à quelques minutes de là. Cette friche, patiemment transformée en jardin d’Eden, est en réalité la couverture de l’A14, dont Roger des Prés a obtenu l’usage. Et puis l’été à la ferme c’est un programme aussi éclectique que fin et délicat avec du cinéma à la belle étoile, une « piscine paysanne » faite de bottes de paille, des fêtes electro, des méchouis, de la danse contemporaine, des travaux au pré, des concerts de Johann Sebastian Bach, des transhumances avec les moutons…

Infos pratiques : La Ferme du Bonheur, 220 avenue de la République, Nanterre (92). Tél. : 01 47 24 51 24. Accès : Gare de Nanterre Université RER A. Plus d’infos sur lafermedubonheur.over-blog.net et sur Facebook

Barbecue à la Ferme du Bonheur à Nanterre / DR
Barbecue à la Ferme du Bonheur à Nanterre / DR

Le chapiteau Raj’ganawak (Saint-Denis / Seine-Saint-Denis)

A deux pas de la station RER de Saint-Denis et de sa place qui ne désemplit que tard le soir se trouve un cirque intimiste : le chapiteau Raj’ganawak. Ouvert au début des années 2000, il est rapidement devenu un poumon culturel de la ville où s’enchaînent ateliers quotidiens, scènes ouvertes et soirées festives. Après s’être installée durant plusieurs années dans un bidonville de Saint-Denis, la troupe du Raj’ganawak est de retour sur ses terres d’origine depuis 2016 avec des spectacles “cabaret”, des entraînements de cirque ouverts à tous, de la boxe, des bals et des lectures de textes écrits par les habitants. A découvrir absolument.

Infos pratiques : Le chapiteau Raj’ganawak, 3 rue Ferdinand Gambon, Saint-Denis (93). Tél. : 06 61 41 03 71. Accès : Gare de Saint-Denis Ligne H et RER D. Plus d’infos sur Facebook 

Le Chapiteau Raj'Ganawak à Saint-Denis / DR
Le Chapiteau Raj’Ganawak à Saint-Denis / DR

A lire : « Il y a toujours cette sensation que tout n’existe qu’à Paris »