Artdevivre

|

Les banlieusards de Pop&Kop réinventent le maillot deux étoiles de l’équipe de France

Si Nike n’annonce toujours pas de date pour la mise en vente du maillot des Bleus avec la 2e étoile, une version plus graphique existe d’ores et déjà sur un t-shirt (presque) déjà culte. Une idée de Pop&Kop, une toute jeune boutique en ligne qui, comme pas mal des joueurs de l’équipe de France, possède des racines banlieusardes.

 
T-shirt réalisée par l'artiste argentin Juan Miranda pour la boutique en ligne Pop&Kop / © Pop&Kop
T-shirt réalisée par l’artiste argentin Juan Miranda pour la boutique en ligne Pop&Kop / © Pop&Kop

Un coq bleu roi stylisé sur fond blanc, surmonté de deux étoiles aux couleurs du drapeau tricolore : cette élégante illustration rend un hommage très graphique au deuxième sacre mondial des Bleus, vingt ans après le premier obtenu au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Il est l’œuvre de Pop&Kop, qui s’est lancé juste avant le coup d’envoi du Mondial et dont l’ensemble du catalogue (des t-shirts, mais également des affiches, des tote bags ou des mugs) est élaboré dans des ateliers d’impression situés à Paris et dans le Val-de-Marne et notamment au Techshop, un espace collaboratif basé à Station F dans le 13e et à Ivry-sur-Seine. Plusieurs de ces articles étaient par ailleurs disponibles, pendant le Mondial, dans une boutique éphémère que Pop&Kop tenait à Pantin (Seine-Saint-Denis) à l’occasion de l’exposition artistico-footballistique « Par amour du jeu », encore visible jusqu’au 5 août aux Magasins généraux.

Si Pop&Kop revendique une part de « francilianité », il n’en est rien, en revanche, de l’auteur du visuel. Paradoxalement, le design est l’œuvre d’un artiste… argentin. Juan Miranda, illustrateur basé à Buenos Aires, n’a ainsi pas tenu rigueur à ses comparses français d’avoir éliminé son équipe de cœur en 8e de finale de la compétition. Il a même imaginé un autre visuel saluant le « super-héros » Antoine Griezmann (auteur du premier but contre l’Argentine sur penalty) qui se voit gratifier de son propre logo à la mode « Superman ».

A lire : Qui sont les Bleus de banlieue ? 

Le pop up store Pop&Kop pendant la Coupe du monde de foot à Pantin / © Pop&Kop
Le pop up store Pop&Kop pendant la Coupe du monde de foot à Pantin / © Pop&Kop

Une boutique en ligne animée par des fans de sport de séries et de BD

Ce Mondial réussi des Bleus a constitué une belle opportunité de lancement pour cette toute jeune boutique en ligne animée par une équipe composée de fans de sport, de séries et de bande-dessinée. D’ailleurs, Pop&Kop ne se limite pas à proposer des illustrations autour du football : l’idée est plus globalement d’offrir à des artistes du monde entier un terrain de jeu pour mettre en valeur leurs illustrations autour de l’univers de la musique, des séries ou du gaming ( le côté « pop » du nom) comme de celui du sport en général (le côté « kop », du nom des tribunes des supporters les plus fervents). Du coup, Pop&Kop revisite graphiquement l’esthétique des grands groupes de rock, réinvente l’identité visuelle de films ou séries cultes ou rend hommage aux grands moments de l’histoire du sport. Comme le sacre de l’équipe de France de football le 15 juillet dernier, qui fut également l’occasion de rééditer un t-shirt des Cahiers du football dont le message a fait un véritable tabac  : « Last night a Didier saved my life ».

 

A voir :  Le soir où Montreuil est allé en finale