Balades
|

En canoë à travers les paysages de la Venise briarde

Les paysages de la “Venise briarde” en Seine-et-Marne à découvrir en canoë avec Loc’Adventure / © Loc’Adventure
Les paysages de la “Venise briarde” en Seine-et-Marne à découvrir en canoë avec Loc’Adventure / © Loc’Adventure

A Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne, à 10 mn à pied d'une gare Transilien, Loc’Adventure propose de vous louer des canoës et des kayaks pour un parcours de 2h30 sur la rivière du Grand Morin dans les décors de la “Venise briarde”. La journaliste d’Enlarge your Paris Joséphine Lebard s’est laissée glisser le temps d’un dimanche matin.

Cet été, Enlarge your Paris et Transilien SNCF s’associent pour vous faire voyager en Île-de-France avec chaque semaine une nouvelle microaventure #Cpasloientrain

La ligne P quitte une Gare de l’Est encore paisible en ce dimanche matin. En moins d’une heure et un petit changement, me voici avec mon fils et des amis à Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne). Nom de code : « la Venise de la Brie », une appellation qu’elle doit aux canaux qui jalonnent la ville. Et ça tombe bien car à dix minutes à pied de la gare nous avons rendez-vous avec Loc’Adventure, qui propose des balades en canoë ou en paddle sur le Grand Morin, sous-affluent de la Seine par la Marne.

On a beau être le jour du Seigneur, mieux vaut oublier ses habits du dimanche à la maison et opter pour le combo maillot de bain, short et baskets antédiluviennes. Car, forcément, ça va mouiller un peu… Petits joueurs, nous avons laissé de côté les parcours “Explorateur” (14km en 3h30) et “Sensation” (21 km en 5h) pour “La Venise briarde” (6km en 2h30). L’idée c’est de prendre l’air mais aussi que les enfants apprennent deux, trois trucs. Nous allons donc naviguer le long des berges peintes par Camille Corot (qui habita Crécy, une plaque en témoigne) et Toulouse-Lautrec faisons-nous remarquer aux loustics, visiblement plus impatients de jouer le remake de La Rivière sauvage que d’enrichir leurs connaissances en histoire de l’art.

Les canaux de Crécy-la-Chapelle / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris
Les canaux de Crécy-la-Chapelle / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris

Au pays des libellules

Erreur de débutants, entraînés par des rejetons survitaminés, nous pagayons au début comme des damnés. Bilan : nos canoës font des zigzags et notre périple ressemble plus à un tour en auto-tamponneuse qu’à une virée bucolique sur l’eau. « Il n’est pas nécessaire de ramer fort, nous explique un paddler à qui nous faisons visiblement de la peine. Laissez-vous porter par le courant, soyez plus souples dans vos gestes ». Effectivement, cela va tout de suite mieux.

Plus tranquille, l’expérience devient presque méditative. Le canoë glisse sous un saule, on suit des yeux le vol d’un héron, des libellules d’un bleu électrique volettent autour de notre embarcation. De plus, le Grand Morin n’ayant rien à voir avec les Champs-Elysées aux heures de pointe, on a vite fait de se sentir seul au monde. Avec toutefois un petit détour par la civilisation puisque la boucle de notre parcours nous fait traverser Crécy-la-Chapelle par ses canaux. A nous donc les demeures médiévales dévorées par la glycine, les portails ouvragés en fer forgé les pieds dans l’eau, les oiseaux qui nichent dans les renfoncements pierreux des murs, sans compter les deux mini-cascades qui arrachent des cris de joie aux enfants.

Au milieu des arbres sur le Grand Morin / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris
Au milieu des arbres sur le Grand Morin / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris

Un curieux moulin jaune

Puis c’est le retour à la campagne, les coucous aux pêcheurs placides qui ont installé de multiples lignes sur les berges, avant une nouvelle surprise. Dans le lointain nous parvient une musique délicieusement Seventies. Nous longeons le Moulin jaune, la propriété du célèbre clown Slava Polunin, qui n’hésite pas dans ses spectacles à provoquer d’étonnantes tempêtes de neige de papier sur les spectateurs ou à recouvrir le public d’une toile d’araignée géante. Alors forcément, le jardin de sa propriété ne peut pas être comme les autres.

Ce jour-là, c’est « Happy Hoppy Hippies ». Lle long de la berge, les visiteurs déambulent avec des couronnes de fleurs dans les cheveux. Des bulles de savon volent dans le ciel. En longeant la rive, les curiosités de ce jardin admirable se dévoilent à nous : ici le « Jardin rouge » avec sa pagode coréenne, là, le « Jardin noir » avec ses fleurs de métal et une étrange maison que ne renierait pas un Hobbit. Quant au « Jardin blanc », il se pare d’étranges porte-fenêtres, posées là, en pleine nature, avec des rideaux dansant dans le vent. Plus loin, au beau milieu de la rivière, un lit flotte. On fera la sieste plus tard… Il faut désormais entamer le trajet du retour. Avec ses grands arbres qui semblent dévaler vers la rivière, le Grand Morin a des allures d’Amazone. Et nous, on a comme une envie de pasticher Jacques Brel : t’as voulu voir Crécy et on a vu Venise et l’Amazonie pour le même prix en un après-midi.

Infos pratiques : Location de canoës et de kayaks chez Loc’Adventure, Le Faubourg, Voulangis (77). Ouvert tous les jours d’avril à octobre. Les départs s’effectuent toutes les demi-heures. Tarifs : 25€ par personne pour le parcours “Venise briarde” de 2h30, gratuit pour les enfants entre 5 et 9 ans. Tél. : 06 82 39 72 14. Accès : Gare de Crécy-la-Chapelle Ligne P puis 750 mètres à pied. Plus d’infos sur locadventure.com

Locadventure 4 : Lit abandonné / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris
Locadventure 4 : Lit abandonné / © Joséphine Lebard pour Enlarge your Paris

Voir aussi : La carte de la microaventure dans le Grand Paris

Lire aussi : Trois plages où se prélasser dans le Grand Paris

Lire aussi : A 70 km de Paris, j’ai testé la microaventure dans le Vexin français