Balades
|

Balade au fil de l’eau dans le bois de Boulogne et le parc de Saint-Cloud

L'eau est omniprésente dans l'ouest parisien. Des lacs, rivières et cascades du bois de Boulogne aux jeux d'eau du parc de Saint-Cloud en passant par la Seine, partez pour un parcours rafraîchissant de 13 km du métro Porte Maillot au métro Pont de Sèvres. Une balade qui s'inscrit dans le cadre de notre série "Les randos du Grand Paris" à retrouver chaque semaine en vous abonnant à la newsletter d'Enlarge your Paris.

Le Lac inférieur du bois de Boulogne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Le Lac inférieur du bois de Boulogne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

Recevez chaque vendredi la newsletter d’Enlarge your Paris en vous inscrivant gratuitement. Les autres « Randos du Grand Paris » sont à retrouver ici

Balade au fil de l’eau dans le bois de Boulogne et le parc de Saint-Cloud / Départ du métro Porte Maillot (Ligne 1) / Paris et Hauts-de-Seine/ Durée : 3h30 / Distance : 13,7 km / Sentiers forestiers et chemins (85%), trottoirs (15%)

Petite rivière d’Armenonville à l’orée du bois de Boulogne, fontaines du domaine princier de Saint-Cloud mais aussi lacs, ruisseaux, cascades, mares, l’ouest parisien est le royaume de l’eau. Mais pourquoi autant d’eau ? A l’origine forêt de chasse royale, le bois de Boulogne fut offert aux Parisiens par Napoléon III qui voulait verdir la capitale. Il confia à l’ingénieur Adolphe Alphand – à qui l’on doit également les Buttes-Chaumont et le bois de Vincennes – la mission de remodeler le bois en reprenant le style des parcs paysagers à l’anglaise. Sa feuille de route : faire un lieu de détente et de distraction pour les habitants des nouveaux mais déjà chics quartiers de l’ouest parisien. Rivières et lacs devaient recréer dans le bois de Boulogne des paysages de montagne et de campagne à une époque où l’on voyageait encore peu. Ces cours d’eau avaient aussi pour objectif d’irriguer les 200.000 arbres qu’Alphand fit planter. Un petit paradis aquatique à découvrir tout au long de cet itinéraire entre la Porte Maillot et le parc de Saint-Cloud. , en suivant tous ces points d’eau artificiels, qui font le charme du Bois. La traversée du fleuve sur une passerelle – aqueduc dessinée par Gustave Eiffel – qui permettra de rallier un autre ancien domaine royal, celui de Saint-Cloud, où l’on entrera de plein pied par le parterre des vingt-quatre jets d’eau, répartis en deux lignes de chaque côté d’un parterre. Cet ensemble magistral visait à créer l’illusion d’une barrière d’eau, et il constituait un des lieux les plus prestigieux du Domaine. Au bout de cette terrasse se déploie un sublime panorama sur la Seine. Après être redescendu au niveau du fleuve, on cheminera sur les voies de halage de l’ancienne Île-Monsieur, devenue l’une des plus grandes bases de canoë, d’aviron et de paddle de France. Ce sera une ultime étape nautique avant de retrouver les tracas de la ville et les quais du métro, au Pont de Sèvres.
 
Infos pratiques : Le parcours intégral est à retrouver gratuitement sur openrunner.com. Vous pouvez aussi télécharger le parcours en format GPX ou KML afin de le lire sur votre téléphone portable ou appareil GPS. Il vous faudra au préalable avoir chargé des applications gratuites permettant de lire ces fichiers, comme Open Runner (Google Play et App Store), Google Earth (Google Play  et App Store) ou GPX  Viewer (Google Play). Le parcours débute Porte Maillot (ligne 1 du Métro) et s’achève au Pont de Sèvres (ligne 9 du Métro). 
 

A savoir avant de partir

Parcours : La Porte Maillot est un vrai bazar en temps normal. Avec le chantier du prolongement du RER E jusqu’à Mantes-la-Jolie, c’est pire encore. Pour s’en échapper au plus vite, on suit le GR 11, mythique chemin de grande randonnée qui part du curieux monument dédié au général Koenig, « Le vent des batailles », situé dans un petit square. De là, on gagne le bois de Boulogne où l’on chemine le long du ruisseau d’Armenonville qui file entre les arbres avant de se jeter dans l’Etang inférieur. Très prisée des parisiens de l’ouest, cette pièce d’eau de 19 hectares mais de seulement un mètre de profondeur fait partie des nombreuses réalisations de l’ingénieur Adolphe Alphand, le « jardinier d’Haussmann ». On quitte ensuite le lac pour rejoindre le ruisseau de Longchamp. Attention de ne pas en perdre le fil après la traversée de l’Allée de la Reine Marguerite. La cascade dans laquelle le ruisseau termine sa course a été construite avec des rochers de la forêt de Fontainebleau. Au pied de la cascade, on traverse les très fréquentées Allée de Longchamp et Route de Suresnes. On gagne enfin l’Allée du bord de l’eau par un petit chemin de terre qui descend du pont de Suresnes. Sur un peu plus d’un kilomètre, on marche le long de la Seine sur les seules berges parisiennes non artificialisées. Au bout de cette allée, on prend la passerelle piétonne de l’Avre, en réalité un aqueduc conçu par Gustave Eiffel et qui fournit Paris en eau venue de Normandie. De cette passerelle, on jouit d’une splendide vue sur La Défense et la tour Eiffel. Il faut ensuite marcher un peu dans les rues de Saint-Cloud où l’on croise les dernières sentes de l’ancien village, évocation des Hauts-de-Seine d’avant le boom immobilier des Trente Glorieuses. L’entrée dans le parc de Saint-Cloud se fait par la discrète Allée des Lilas. On gagne ensuite les parties basses du parc puis les voies sur berges où l’on découvre le parc de l’île-Monsieur Après avoir été guinguette princière – d’où son nom – l’île (aujourd’hui rattachée aux berges) devint au XXe siècle un lieu de stockage des usines Renault. C’est désormais une importante base nautique d’où l’on aperçoit la Seine musicale et le Pont de Sèvres, point final de la balade.

Restauration et commodités : Le Chalet des Bosquettes, au bord du Lac inférieur dans le bois de Boulogne, permet de se rafraîchir ou d’avaler un sandwich, et si l’on a eu peu de chance, on peut se poser sur sa terrasse en bois de réemploi. C’est un rendez-vous des habitués du bois et qui est ouvert tous les jours. Juste après avoir passé la Grande cascade du bois de Boulogne, on découvre le Palais de Longchamp, siège de la Fondation GoodPlanet créée par le photographe Yann Arthus-Bertrand et où l’on peut faire une vraie halte gourmande avec le « drink-truck » éco-responsable « Coup d’jus » qui sert le week-end des glaces et jus bio maison, ou encore des tartines et des gaufres. Le week-end également, la Fondation propose des animations autour de l’écologie. Dans le parc de Saint-Cloud, au pied de la Grande cascade, le Chalet du Fer à Cheval permet de boire un verre ou de déjeuner (du jeudi au dimanche). Enfin, à Boulogne, à côté de la bouche du métro Pont de Sèvres (ligne 9) se trouve la brasserie l’Arcouest où vous pourrez faire une dernière halte (attention, CB à partir de 10€). 
 
« Le Vent des batailles », monument au Général Koenig Porte Maillot. C’est aussi le point de départ du  GR 11, qui fait le tour de l’Île-de-France / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
 
Le Lac inférieur du bois de Boulogne, pièce centrale du réseau hydrolique du bois / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Le Lac inférieur du bois de Boulogne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Des séquoias à la Grande cascade du bois de Boulogne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Le Palais de Longchamp dans le bois de Boulogne, siège de la Fondation GoodPlanet / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Les péniches des bords de Seine / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Vue sur l’ouest parisien depuis la passerelle-aqueduc de l’Avre / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Péniches à Saint-Cloud / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Passerelle-aqueduc de l’Avre qui relie le Bois de Boulogne et Saint-Cloud / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
La Grande cascade du parc de Saint-Cloud / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

Parc nautique de l’île-Monsieur à Sèvres / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
La Seine musicale, complexe culturel à Boulogne créé sur l’île Seguin, ancien fief des usines Renault /  © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

Lire aussi : Vincennes et Boulogne, deux bois qui gagnent à être connus

Lire aussi : A pied, du métro Pont de Sèvres jusqu’à Versailles par le parc de Saint-Cloud et la forêt

Lire aussi : La signalétique grand-parisienne fait entrer la forêt dans Paris

Voir aussi : La carte de la microaventure dans le Grand Paris