Balades
|

A travers les marais de l’Essonne, de la gare RER de Mennecy à celle de Ballancourt

Balade à travers les marais de l'Essonne entre Mennecy et Ballancourt / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Balade à travers les marais de l’Essonne entre Mennecy et Ballancourt / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

A 35 kilomètres du périphérique, les marais de l'Essonne, espace naturel et site historique exceptionnels, sont traversés par un sentier d'une dizaine de kilomètres qui serpente entre lacs et rivières. Une balade qui nous a été recommandée par l'un de nos plus fidèles lecteurs et un randonneur aussi infatigable qu'intarissable, Philippe Vercruysse. Avec lui, nous vous proposons jusqu'en septembre une série, "Les balades du Grand Paris", à retrouver chaque semaine en vous abonnant à la newsletter d'Enlarge your Paris

Recevez chaque vendredi la newsletter d’Enlarge your Paris en vous inscrivant gratuitement

A travers les marais de l’Essonne, de la gare de Mennecy (RER D) à la gare de Ballancourt (RER D) / Essonne / Durée : 3h30 / Distance : 9,2 km / Sentiers en terre ou gravillonnés (90%) et trottoirs (10%)

Si Bagneux tient son nom des bains, Asnières, des ânes, et Châtenay, des châtaigniers, le nom du département de l’Essonne découle quant à lui d’une petite rivière dont le patronyme est un hommage à Acionna, déesse gauloise de l’eau. Un peu avant de se jeter dans la Seine, et comme pour retarder sa disparition, l’Essonne se transforme en un entrelacs de marais et d’étangs, d’îles et de tourbières sur plusieurs kilomètres. C’est dans ce paysage unique, labellisé Natura 2000 en raison de la beauté et de la richesse de sa flore et de sa faune, que cette balade vous emmène en remontant le cours de la rivière. Vous cheminerez tantôt sur une mince bande de terre bordée de buissons impénétrables et de champs de céréales, tantôt sur un sentier offrant un panorama ouvert sur les rives des nombreux étangs traversés par l’Essonne. 

Infos pratiques : Le parcours intégral est à retrouver gratuitement sur openrunner.com. Vous pouvez aussi télécharger le parcours en format GPX ou KML afin de le lire sur votre téléphone portable ou appareil GPS. Il vous faudra au préalable avoir chargé des applications (gratuites) permettant de lire ces fichiers, comme Open Runner (Google Play et App Store), Google Earth (Google Play  et App Store) ou GPX  Viewer (Google Play). Pour rejoindre la gare de départ, consultez le calculateur d’itinéraires transilien.com. Il vous faut emprunter le RER D direction Malesherbes

A savoir avant de partir

Parcours : Le début du parcours entre la gare de Mennecy et le village d’Echarcon se fait en marchant en ville puis le long d’une petite route de campagne. Les 800 derniers mètres du parcours, entre l’Étang fleuri et la gare de Ballancourt, s’effectuent le long d’une départementale avec trottoirs ou bas-côtés praticables. Le reste du temps, vous cheminez en pleine nature sur des sentiers de terre ou gravillonnés, le long des marais et des rives de l’Essonne. Quelques petites boucles permettent de s’aventurer dans les marais, mais ces chemins en caillebotis sont en général des impasses et il vous faudra revenir assez vite à notre parcours. N’oubliez pas que les marais sont faits de terre et d’eau. On s’y enfonce donc facilement dans des fondrières. Enfin, les marais sont le domaine des hérons, des foulques, des poules-d’eau, des moustiques, des couleuvres – inoffensives et fort utiles – et enfin, des canes, très protectrices de leurs petits. Evitez de vous en approcher ! 

Restauration et commodités : En raison du Covid-19, les toilettes publiques du parc municipal de Villeroy à Mennecy sont inaccessibles. Pour les mêmes raisons, certaines parties du domaine départemental de Montauger dans le marais sont actuellement fermées. Les lieux publics de type cafés, restaurants et guinguettes sont également fermés. Il y n’y a pas de boulangerie sur le parcours, à part celle située tout près de la gare de Mennecy, à 3 minutes de la gare de départ. Vous pouvez toutefois commander à l’avance votre repas à l’Auberge de l’Étang fleuri, à 10 minutes de la gare d’arrivée et le récupérer sur place (Tél. : 01.78.05.10.33). Pour plus d’autonomie,  il est recommandé de prévoir votre pique-nique et votre gourde dans votre sac à dos. Des tables de pique-nique sont installées à divers endroits autours des étangs de Vert-le-Petit et de l’Étang fleuri.

Les marais de l'Essonne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Les marais de l’Essonne / © Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

Un peu d’histoire…

Les marais n’ont pas toujours été un paradis pour randonneurs, joggeurs et chasseurs de photos naturalistes. Jusqu’au lendemain de la Première Guerre mondiale, les nombreux îlots furent le refuge d’une faune d’apaches et de femmes de mauvaise vie qui officiaient dans des auberges mal famées. Bref, les marais de l’Essonne avaient mauvaise réputation. Aujourd’hui, les cachettes de voyous ont laissé la place à de nombreux cabanons, maisons de week-end ouvrières et d’abris de pêcheurs. C’est en tout cas ainsi qu’une partie des berges ont été privatisées et grillagées. La plus grande partie du marais a été rendue publique par le conseil départemental qui a installé des observatoires à oiseaux et un troupeau de vaches Highlands. 

Cette balade le long des marais est aussi une promenade dans le temps, celui de l’Essonne paysanne et aristocratique. L’Essonne – la rivière – est bordée au nord par une plaine céréalière, l’Hurepoix, qui est le débordement francilien de la Beauce. On aperçoit parfois, le long des champs, des abris de chasseurs, des hangars agricoles. A Echarcron, on peut aussi admirer d’anciennes magnifiques fermes et métairies. L’Essonne – toujours la rivière – fut aussi l’un des berceaux de l’industrie papetière française, notamment grâce à la puissante famille Darblay, qui au XIXe siècle y transforma de nombreux moulins en papeteries. La dernière usine a fermé au début de l’année 2020, mais les Darblay sont toujours propriétaires du château d’Echarcon, que l’on longe – et entraperçoit – avant de gagner les marais. 

Les marais de l'Essonne (91). Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
© Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Les marais de l'Essonne (91)
© Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
Les marais de l'Essonne (91). Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
© Vianney Delourme pour Enlarge your Paris
© Vianney Delourme pour Enlarge your Paris

Lire aussi : Paris-Fontainebleau, une odysseine à vélo