Société

|

Le 69 interdit de 78

Serait-on plus prudes dans l’Ouest que dans l’Est ? Connu pour ses campagnes chocs, le site de rencontres extra-conjugales Gleeden a été contraint début février de retirer ses pubs à l’arrière des bus de plusieurs communes des Yvelines suite à des protestations d’habitants.

Serait-on plus prudes dans l’Ouest que dans l’Est ? Connu pour ses campagnes chocs, le site de rencontres extra-conjugales Gleeden a été contraint début février de retirer ses pubs à l’arrière des bus de plusieurs communes des Yvelines suite à des protestations d’habitants. Selon metronews.fr, les affiches auraient disparu à Poissy, Rambouillet, Saint-Germain, Chatou, Conflans-Sainte-Honorine, Versailles ainsi que dans une ville des Hauts-de-Seine, Sèvres. L’affaire ne s’arrête pas là. Mercredi 18 décembre, les Associations familiales catholiques (AFC) ont annoncé avoir assigné devant le tribunal de Paris la société éditrice du service, Black Divine, pour « contester la légalité du site et de ses communications publicitaires« . Pour l’AFC, « la fidélité est inscrite dans le code civil comme constitutive du mariage. De fait, les conséquences et la déstructuration sociales qu’engendre l’infidélité n’échappent à personne. »


A Versailles, Gleeden n’a pourtant pas que des détracteurs. Selon le site, la ville figure en cinquième position de son classement des «villes qui trompent le plus», établi à partir du nombre d’inscrits.