Société

|

Il fait découvrir les paysages de banlieue ballon au pied

Ilyes Medallel à Evry / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris
Ilyes Medallel à Juvisy / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris

Passionné de freestyle football, Ilyes Medallel a choisi de se mettre en scène dans les villes de banlieue pour en offrir un autre regard et les faire découvrir sur les réseaux sociaux.

Pour toute rédaction, le relevé de la boîte mail revient à tamiser des dizaines de courriels chaque jour dans l’espoir de trouver une pépite comme celle postée par Ilyes Medallel, 24 ans, originaire de Juvisy-sur-Orge (Essonne). Le 28 février dernier, il nous écrit pour nous présenter un projet artistique qu’il mène depuis septembre, Banlieues, et qui vise à « mettre en avant des lieux peu connus de la banlieue parisienne via ds vidéos de freestyle football postées sur les réseaux sociaux », discipline qu’il pratique depuis près de 12 ans.

Lundi 19 mars, rendez-vous est donc pris avec lui “Aux deux gares”, un troquet à la sortie du RER de Juvisy. Son ballon entre les pieds, il nous raconte sa lassitude du foot en club qui va le conduire à s’essayer au foot freestyle, un art de rue devenu viral sur Internet et qu’il va choisir de mettre en scène en parcourant la banlieue.« A la fin de mes études de commerce je voulais voyager et surtout ne pas rester enfermé dans un bureau. Faute de moyens pour acheter des billets d’avion, j’ai opté pour le passe Navigo. Depuis six mois que je sillonne la banlieue avec mon ballon et ma petite caméra, je réalise qu’avant je ne connaissais rien de mon territoire”. 

S’écarter du cliché de l’immeuble HLM

Avant d’entamer son tour de la banlieue au cours duquel il a déjà filmé une dizaine de villes, Ilyes a commencé par présenter les rues secrètes de Paris dans une série baptisée Parismatic . “J’ai rapidement voulu étendre mon terrain de jeu afin de contribuer à ma manière à en diffuser une image plus positive que celle générée par la majorité des médias. A chaque fois, je prends le temps de palper l’endroit, de dénicher des décors qui permettent de sortir des clichés de l’immeuble HLM, bien que je découvre aussi des tours fascinantes”. Depuis quelque temps, l‘artiste-explorateur s’est ouvert aux collaborations comme récemment avec la danseuse Nadia Vadori-Gauthier, qui a lancé Une minute de danse par jour dans la foulée des attentats de janvier 2015. Son actualité ne devrait pas faiblir avec la Coupe du monde en Russie.  

 

A lire et à voir : Un oeil sur la banlieue avec le photographe Manolo Mylonas