Société

|

L’autoroute A186 va pouvoir entamer sa mue à Montreuil

Opération La Voie est libre sur l'A186 à Montreuil / © La Voie est libre
Opération La Voie est libre sur l’A186 à Montreuil / © La Voie est libre

Elle stoppait sa course depuis une cinquantaine d'années en plein milieu de Montreuil. L'autoroute A186 va finalement être transformée en boulevard urbain paysager d'ici à 2023.

Elle faisait figure de cicatrice à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Après 30 ans de négociations, la mairie a enfin obtenu la fermeture de l’autoroute A 186 qui traverse la ville sur 2 kilomètres. Construite en 1969, elle avait pour but de relier l’A3 à l’A86. Un projet finalement abandonné et qui va faire s’arrêter cette 4 voies en plein milieu de Montreuil. D’ici à fin 2023, elle va donc être transformée en boulevard urbain paysager afin d’accueillir le tramway T1, qui doit être prolongé de Noisy-le-sec à Val-de-Fontenay.

« Une balafre de béton désuète »

Cette nouvelle configuration prévoit également la construction de logements et l’aménagement d’espaces verts. « C’est le fruit d’une longue bataille contre une balafre de béton désuète et qui ne correspond plus aux mobilités actuelles. Il a vraiment fallu que les citoyens se mobilisent car le service autoroutier est encore très sacralisé en Île-de-France. Le T1 va changer le quotidien des Montreuillois avec trois nouvelles stations dont une à quelques pas de la Ligne 11 du métro », résume-t-on à la mairie de Montreuil. L’A186 est actuellement empruntée par 13 000 véhicules chaque jour, dont au moins la moitié relève de la circulation de transit.

L'A186 transformée en avenue paysagère / © ARTELIA DEVILLERS BERIM TECHNI’CITE ON
L’A186 transformée en avenue paysagère / © ARTELIA DEVILLERS BERIM TECHNI’CITE ON

A lire : Les autoroutes urbaines, futurs espaces publics du Grand Paris