Culture
|

Écouen, le petit château dans la prairie à 22 minutes de la gare du Nord

Le château d'Ecouen dans le Val-d'Oise / © RMN
Le château d’Écouen dans le Val-d’Oise / © RMN

Perché sur une butte dominant le Grand Paris agricole, le château d'Ecouen est depuis 1977 l’unique musée en France entièrement consacré à la Renaissance.

Reportage réalisé dans le cadre d’un partenariat avec la Réunion des musées nationaux

Qui l’eût cru ? À seulement 22 min en train de la gare du Nord (10e) se trouve perché au sommet d’une butte un château du XVIe siècle, inspiré des palais d’Italie, qui offre un panorama à perte de vue sur les champs du Grand Paris agricole. Son nom ? Le château d’Écouen.

Pour y parvenir, commencez par vous offrir une balade dans la forêt après être descendu en gare d’Écouen-Ézanville en ayant emprunté le train de banlieue le plus rutilant au monde, le Francilien, avec ses banquettes multicolores et ses larges baies vitrées. Après une marche de 1,5 km via l’allée du Bois, la route du Four-à-Chaux, la route du Pré-Curé et l’allée du Luat, vous voici aux portes de celui qui est devenu en 1977 l’unique musée en France entièrement consacré à la Renaissance, choisi par André Malraux qui cherchait un lieu où exposer les collections nationales pour la plupart stockées dans l’hôtel de Cluny à Paris.

Une tapisserie en fil d’or de 75 mètres de long

Après avoir franchi les douves et admiré le paysage, vous serez au seuil d’un voyage sur deux étages à travers la production artistique de la Renaissance, au cours duquel vous vous pâmerez devant une tapisserie de 75 mètres de long – la Tenture de David et Berthsabée tissée de fil d’or, de laine et de soie –, un automate épousant les traits d’un galion à trois mâts – la nef automate dite « de Charles Quint » – ainsi qu’une réplique de la Cène de Léonard de Vinci peinte par Marco d’Oggiono. Une toile que vous pourrez singer en prenant place à la Table des rois pour vous accorder un encas chaud ou froid tout en profitant de la vue sur le Parc naturel Oise – Pays de France, l’un des quatre parcs naturels franciliens avec le Vexin français, la Haute Vallée de Chevreuse et le Gâtinais français.

Le château d'Ecouen dans le Val-d'Oise / © RMN
La cour du château d’Écouen / © RMN

L’art de faire revivre la Renaissance

Outre les collections permanentes, le château d’Écouen accueille également des expositions temporaires qui mettent en lumière des aspects de la Renaissance. Jusqu’au 14 février, c’est à la verrerie vénitienne d’être à l’honneur avec « Émailler le verre à la Renaissance ». L’exposition présente des pièces admirables sorties des fours de l’île de Murano et révèle la façon dont ce savoir-faire s’est répandu en Europe. On peut ainsi contempler de superbes gobelets d’un bleu opalescent montrant des scènes de l’Annonciation retrouvés dans les vestiges d’un ancien couvent de Padoue.

Mais, au-delà de l’histoire de l’art, l’exposition convoque aussi les sciences. Grâce à un accélérateur de particules, de nombreuses pièces ont été étudiées afin d’en connaître l’origine et surtout la composition. Ce qui a donné lieu à quelques surprises, comme cette coupe aux armes des Médicis qui s’est révélée incompatible avec les techniques vénitiennes de la Renaissance. Preuve que l’histoire est une matière bien vivante.

Infos pratiques : musée de la Renaissance au château d’Écouen, rue Jean Bullant, Écouen (95). Fermé le mardi. Ouvert de 9 h 30 à 12 h 45 et de 14 h à 17 h 15. Tarifs : 5 € (plein tarif), gratuit pour les moins de 26 ans. Accès gratuit au parc du château (et donc à la vue). Exposition « Émailler le verre à la Renaissance »  jusqu’au 14 février. L’accès est compris dans le prix d’entrée. Accès : Gare d’Écouen-Ézanville  Ligne H. Plus d’infos sur musee-renaissance.fr

Lire aussi : Nos six guides pour partir en voyage dans le Grand Paris

Lire aussi : Les quatre sites du patrimoine mondial à visiter dans le Grand Paris

Lire aussi : Quinze sorties pour s’évader autour de Paris sans quitter l’Île-de-France