Artdevivre
|

Nos idées sorties à la ferme en Île-de-France

Les bergers urbains de Clinamen à La Courneuve / © Steve Stillman
Les bergers urbains de Clinamen à La Courneuve / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

C'est une statistique que l'on vous rabâche : 50% de la surface de l'Île-de-France est recouverte de terres agricoles. Et même là où le bitume l'emporte, on trouve quand même des fermes. De plus en plus d'ailleurs. Parce qu'on n'est pas vaches, on vous en a sélectionnées une dizaine.

Les bergers urbains de Clinamen (La Courneuve et Villetaneuse / Seine-Saint-Denis)

Vous avez peut-être déjà croisé les bergers urbains de l’association Clinamen, dont la trentaine de brebis se promènent régulièrement dans les rues de Saint-Denis. Depuis 2012, ces bergers des villes sont sur tous les fronts afin de révolutionner un métier ancestral. « La question est de savoir si aujourd’hui l’on peut vivre de l’agriculture urbaine », témoigne Julie-Lou, ancienne cheffe de chantier devenue bergère des villes. Et pour ce faire, l’association s’appuie sur l’aide précieuse de bénévoles. Tous les jours, la petite bergerie nichée au coeur du parc Georges-Valbon à la Courneuve, merveille méconnue qui s’étend sur 410 ha (soit 70 ha de plus que Central Park), accueille les volontaires pour sortir les moutons. Une heure de votre temps vous sera rémunérée en Moutons Usufruit (MU), que vous pourrez transformer en côtelettes en temps voulu.

Infos pratiques : La bergerie de l’association Clinamen, parc départemental Georges Valbon, 55 bis avenue Waldeck Rochet, La Courneuve (93). Transhumance dans le parc avec les moutons, tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 16h. Pour participer aux activités des bergers urbains, rendez-vous sur association-clinamen.fr

Le collectif des Bergers urbains en Seine-Saint-Denis / © Jean-Fabien Leclanche
Le collectif des Bergers urbains en Seine-Saint-Denis / © Jean-Fabien Leclanche

Les Fermiers de la Francilienne (Montmagny et Villetaneuse / Val-d’Oise et Seine-Saint-Denis)

Les Fermiers de la Francilienne sont des activistes qui prônent depuis 2014 un nouveau rapport à l’environnement. Que ce soit dans le cadre idyllique de  la butte Pinson à Montmagny où ils dorlotent vaches, ânes, lapins et biquettes, ou sur le campus de l’université Paris 13 à Villetaneuse où ils entretiennent un potager de 5 hectares selon les préceptes de l’agro-écologie, éducation populaire et développement durable font bon ménage.

Infos pratiques : La ferme de la butte Pinson, 16 rue Suzanne Valadon, Montmagny (95). Accès tramway T5 Mairie de Pierrefitte. La ferme universitaire, 130 avenue Jean Baptiste Clément, Villetaneuse (93). Accès : Gare d’Epinay-Villetaneuse Ligne H. Plus d’infos sur lesfermiersdelafrancilienne.fr ou sur Facebook

Les fermiers de la Francilienne à Villetaneuse / © Les fermiers de la francilienne
Les fermiers de la Francilienne à Villetaneuse / © Les fermiers de la francilienne

La Bergerie nationale de Rambouillet (Yvelines)

Initiée par Louis XVI qui souhaitait en faire une ferme modèle, la Bergerie nationale est l’un de nos endroits favoris pour les sorties en famille. Sur 220 hectares, on y observe moutons Mérinos, vaches laitières, chevaux de trait, lapinous et biquettes en liberté. Royaume du bio, la Bergerie commercialise ses produits dans sa boutique (dont un délicieux sandwich mozza-ricotta) et organise régulièrement des débats collectifs autour de l’environnement et l’agriculture.

Infos pratiques : La Bergerie nationale, parc du Château, Rambouillet (78). Ouverture les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés et tous les jours pendant les vacances scolaires. Tarifs : 6€ (adultes), 4€ (enfants de 3 à 12 ans), gratuit pour les moins de trois ans. Accès : Gare de Rambouillet Ligne N. Plus d’infos sur bergerie-nationale.educagri.fr

A lire : Nos 10 adresses pour profiter de Rambouillet

La Bergerie nationale / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris
La Bergerie nationale / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris

La Ferme de Viltain (Jouy-en-Josas / Yvelines)

Située sur le plateau de Saclay, l’une des terres les plus fertiles de la région, la ferme de Viltain abrite un troupeau de vaches laitières. Tous les jours il est possible d’y acheter la production locale (yaourt, lait, viande, légumes…) et de visiter la salle de traite ainsi que les étables. Une promenade balisée permet également de faire un tour du propriétaire. Enfin depuis 1980 la ferme de Viltain invite les visiteurs à cueillir eux-mêmes leurs fruits et légumes dans son potager de 50 hectares en agriculture raisonnée. 

Infos pratiques : La ferme de Viltain, chemin de Viltain, Jouy-en-Josas (78). Le marché de la ferme est ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 10h à 19h. La salle de traite et les étables se visitent tous les jours de 9h à 19h (traite de 15h30 à 17h30). Pour connaître les fruits, légumes et fleurs disponibles à la cueillette appelez le 01 69 41 22 23 ou consultez viltain.fr

Ferme de Viltain à Jouy-en-Josas / © Steve Stillman
Ferme de Viltain à Jouy-en-Josas / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

Les Agrocités à Bagneux et Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

Dans notre Grand Paris rêvé, chaque commune posséderait son Agrocité, une micro ferme conçue comme un lieu de vie rythmé par des activités pédagogiques pléthoriques. C’est déjà la cas à Bagneux et à Gennevilliers où l’Atelier d’architecture autogérée (AAA) a aménagé une ferme en bois éco-construite ainsi qu’un potager en permaculture. Ananas, chou portugais, avocatier… les plantations sont variées et les récoltes partagées entre ceux qui aident à les faire pousser, sachant que tout le monde peut mettre la main à la pâte. Une bonne manière d’apprendre à connaître ses voisins tout en maîtrisant le contenu de son assiette. 

Infos pratiques : L’Agrocité de Bagneux, 7 impasse Edouard Branly, Bagneux (92). Accès : Gare de Bagneux RER B. Plus d’infos sur Facebook. L’Agrocité de Gennevilliers, 16 rue des Agnettes, Gennevilliers (92). Accès : Métro Les Agnettes Ligne 13. Plus d’infos sur Facebook

A lire : Chassée de Colombes, la ferme urbaine R-Urban renaît à Gennevilliers

Agrocité de Gennevilliers / © R-urban
Agrocité de Gennevilliers / © R-urban

La ferme Saint-Lazare (Grigny / Essonne)

Nichée à Grigny, à seulement 30 minutes de Paris, la ferme Saint-Lazare propose une cueillette ouverte dans son potager bio ainsi que des visites pédagogiques de la ferme et du rucher. Ce n’est pas tout. La ferme s’inscrit dans une démarche citoyenne en faisant appel à du personnel en insertion, en organisant des visites conçues pour le public handicapé ou en proposant des formations pour les services civiques passionnés de développement durable. Si vous êtes en quête d’une reconversion verte, l’équipe accompagne également les porteurs de projet en agriculture urbaine.

Infos pratiques : La ferme Saint-Lazare,  21 rue du port, Grigny (91). Visite de la ferme le mercredi de 14h à 16h30 (pendant les vacances scolaires lundi, mardi, mercredi et jeudi de 14h à 16h30). Tarif : 2,5€ et gratuit pour les moins de 3 ans. Pour profiter de la cueillette, l’adhésion à l’association est obligatoire. Accès : Gare de Grigny centre RER D. Plus d’infos sur lafermesaintlazare.etudesetchantiers.org

La ferme Saint-Lazare à Grigny / © Ferme Saint-Lazare
La ferme Saint-Lazare à Grigny / © Ferme Saint-Lazare

La ferme urbaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

Sur 3,7 ha encerclés de barres d’immeubles, la ferme urbaine de Saint-Denis fait vivre la dernière terre maraîchère du 93 avec à sa tête un binôme inattendu : les Fermes de Gally, créées en 1746, et le Parti Poétique, un collectif d’artistes-apiculteurs et activistes du bien-manger. L’ambition du lieu est double puisqu’il s’agit à la fois de préserver une production agricole et d’offrir une riche programmation culturelle. Côté Fermes de Gally, un parcours pédagogique et des ateliers (fabrication de jus de pomme, de pain ou de beurre) visent à transmettre le savoir-faire des fermiers tandis qu’une vente de produits est ouverte sur place. Côté Parti Poétique, le programme est éclectique avec entre autres des conférences, de folles soirées ou encore des cours de yoga les pieds dans l’herbe. “Il n’y a pas d’acte plus politique que celui de manger. Il faut faire le lien entre ce que l’on met dans notre assiette et la société que l’on souhaite”, philosophe Olivier Darné, co-fondateur du Parti poétique et qui produit avec ses camarades le Miel Béton, fabriqué en Seine-Saint-Denis et multi-médaillé pour sa pureté. Le terroir des villes est plus riche qu’on ne le croit. 

Infos pratiques : La Ferme de Saint-Denis, 114 avenue de Stalingrad, Saint-Denis (93). Accès : Métro Saint-Denis-Université Ligne 13. Guettez la page Facebook du Parti Poétique ou la page Facebook de la Ferme de Gally pour suivre leurs événements

La ferme urbaine Saint-Denis / © JP Sageot
La ferme urbaine Saint-Denis / © JP Sageot

V’île Fertile (Paris 12e)

Ferme maraîchère bio participative, V’île Fertile cultive depuis 2013 un petit terrain au fond du surprenant jardin d’agronomie tropicale à l’orée du bois de Vincennes. Les adhérents entretiennent une parcelle de 600 m² complétée par une serre abritant des tomates. Reprenant les méthodes maraîchères du XIXe siècle, l’association vend ses récoltes tous les week-ends de 15h à 17h. Pour ceux qui souhaitent voir à quoi ressemble un maraîchage bio, la visite de la ferme vaut le détour.

Infos pratiques : V’île Fertile, 45 bis avenue de la Belle Gabrielle, Paris (12e). Ouvert le week-end de 14h à 18h. Les ventes se tiennent chaque premier dimanche du mois de mai à octobre entre 15h et 17h. Accès : Gare de Nogent-sur-Marne RER A. Plus d’infos sur Facebook. Plus d’infos sur vilefertile.paris

V'île fertile à Paris / ©  V'île fertile
V’île fertile à Paris / © V’île fertile

La Ferme aux 4 étoiles (Auffargis / Yvelines)

La ferme aux 4 étoiles est le genre d’adresse que l’on est tenté de garder pour soi. Car une fois que vous aurez découvert sa boutique-bar, il vous sera difficile de faire vos courses ailleurs. Ici vous remplissez votre panier de produits du terroir grand-parisien et en profitez pour vous installer sur la terrasse pour déguster une assiette de charcuterie-formage ou un plat fait maison arrosé d’un bon vin. Mais chuuuuut… 

Infos pratiques : La ferme aux 4 étoiles, La petite Hogue, Auffargis (78). Boutique-bar des fermiers gourmands ouverte le week-end de 10h à 18h. Plus d’infos sur les4etoiles.free.fr

La ferme aux 4 étoiles à Auffargis / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris
La ferme aux 4 étoiles à Auffargis / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

La ferme normande du Jardin d’acclimatation (Bois de Boulogne / Paris 16e)

C’est l’une des institutions du bois de Boulogne. La ferme Saint-Hilaire, au coeur du Jardin d’acclimatation, abrite toutes sortes d’animaux et possède également un potager ainsi qu’un rucher pédagogiques. Une grande volière permet en outre de faire un tour du globe en admirant une quarantaine d’espèces de volatiles. Et puis tant qu’à être là profitez des 40 manèges du jardin qui s’est offert une belle cure de jouvence.

Infos pratiques : Jardin d’acclimatation, rue du Bois de Boulogne, Paris (16e). Ouvert tous les jours. Tarifs : 5€ l’accès au jardin (dont l’accès à la ferme) + 2.90€ le ticket par attraction / 32€ le pass jardin à la journée avec accès illimité aux manèges. Accès : Métro Les Sablons Ligne 1. Plus d’infos sur jardindacclimatation.fr  

La ferme du Jardin d'acclimatation à Paris / DR
La ferme du Jardin d’acclimatation à Paris / DR

Les Fermes de Gally (Saint-Cyr-l’Ecole, Sartrouville et Feucherolles / Yvelines)

On ne les présente plus. Les Fermes de Gally, à Saint-Cyr-l’Ecole, Sartrouville et Feucherolles (78), sont engagées depuis de longues années dans une démarche d’agriculture responsable. Sous le soleil estival, la cueillette y est prospère. Et en cas de pluie, on peut faire ses courses à l’abri dans les épiceries achalandées de produits du terroir et s’attabler dans des cafés-restos qui rappelleront la déco du Central Perk aux nostalgiques de Friends. Les enfants peuvent faire la connaissance des nombreux hôtes poilus et apprendre à fabriquer du jus du pomme, du pain ou du beurre. Probable que vous ayez la ferme intention de revenir.

Infos pratiques : Les Fermes de Gally, route de Bailly à Saint-Cyr-L’Ecole (78) – 33, rue de Chatou à Sartrouville (78) – 20 rue des petits prés à Feucherolles (78). Pour plus d’informations sur les activités proposées par chacun des sites rendez-vous sur ferme.gally.com

Magasin Gally à Saint-Cyr-L'Ecole / © Steve Stillman
Magasin Gally à Saint-Cyr-L’Ecole / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

La Ferme du Bonheur (Nanterre / Hauts-de-Seine)

A deux pas de la cité U de Nanterre, la Ferme du Bonheur est un lieu comme vous n’en verrez nulle part ailleurs mêlant culture, fiestas et agriculture. Grange aménagée en salle de bal abritant aussi bien des concerts de clavecin que d’électro, basse-cour avec deux paons sublimes, piscine paysanne en bottes de foin, méchouis gargantuesques, tables rondes où l’on refait le monde et bien sûr un champ ayant comme particularité d’être situé sur le toit de l’autoroute A14. Coups de main bienvenus tous les dimanches. 

Infos pratiques : La Ferme du Bonheur, 220 avenue de la République, Nanterre (92). Accès : Gare de Nanterre Université RER A. Plus d’infos sur lafermedubonheur.fr

Barbecue à la Ferme du Bonheur à Nanterre / © La Ferme du Bonheur
Barbecue à la Ferme du Bonheur à Nanterre / © La Ferme du Bonheur

Le Potager du Roi (Versailles / Yvelines)

A quelques encablures du château, le Potager du roi est créé en 1683 à la demande de Louis XIV. A sa tête, Jean-Baptiste de La Quintinie fournit fruits et légumes pour la table du roi et met au point des techniques, à l’instar des abris en verre, afin d’obtenir des récoltes à contre-saison. Classé monument historique en 1926, il est  devenu le laboratoire de l’École nationale supérieure de paysage où l’on expérimente des techniques de culture tout en bannissant les produits chimiques. Ouvert toute l’année à la visite, on peut également y acheter fruits et légumes les mardis et samedis à 10h. Un conseil toutefois : mieux vaut arriver à l’heure. 

Infos pratiques : Le Potager du Roi, 10 rue du Maréchal-Joffre, Versailles (78). Ouvert du mardi au vendredi de janvier à mars, du mardi au dimanche d’avril à octobre, du mardi au samedi de novembre à décembre. Tarif : 5€ (plein tarif), gratuit pour les moins de 26 ans. Accès : Gare de Versailles château – Rive gauche RER C. Plus d’infos sur potager-du-roi.fr

A lire : Le Potager du Roi, héritage du passé tourné vers l’avenir

Le potager du Roi à Versailles / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge your Paris
Le potager du Roi à Versailles / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge your Paris

A lire : Cueillez vos tomates en plein champ dans les fermes « Chapeau de paille »