Société

|

La piétonnisation des voies sur berges à Paris finalement confirmée par la justice

Voie sur berges rive droite à Paris / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris
Voie sur berges rive droite à Paris / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

Ce 25 octobre, le tribunal administratif de Paris a finalement validé le second arrêté pris par la Ville pour interdire la circulation sur les bords de Seine et qui s'appuie sur la valeur patrimoniale du site.

La vie n’est définitivement pas un long fleuve tranquille. Après l’arrêt du 22 octobre de la cour administrative d’appel de Paris d’annuler la piétonnisation des voies sur berges rive droite à Paris au motif que « l’étude d’impact [avait] délibérément occulté une partie notable des incidences du projet sur les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores », le tribunal administratif de Paris a finalement validé ce 25 octobre le second arrêté pris par la Ville pour interdire la circulation des véhicules motorisés sur les bords de Seine. Cet arrêté s’appuie cette fois non pas sur l’amélioration de la qualité de l’air mais sur la valeur patrimoniale du site, l’un des quatre classés au patrimoine mondial de l’Unesco en Île-de-France avec la cité médiévale de Provins et les châteaux de Versailles et Fontainebleau. 

A lire : La solution aux bouchons n’est pas à chercher dans les transports