Culture

|

Soufflez…Sexpirez…

Est-ce l'effet "premier samedi du mois" ? No lo sé. En tous cas, la fin de semaine s'annonce très hot dans le Grand Paris. On vous dit pourquoi.

La nuit du porno interdit à Saint-Denis (93) :

« Peut-on exposer les citoyens à la vision de scènes troublantes pour leur subconscient, dangereuses pour l’harmonie des relations au sein du couple, de la famille et de la société, même si exceptionnellement elles sont entourées d’un environnement artistique dans lequel leurs créateurs cherchent leur justification ? ». La question émane du député MRP Jean Bichat lors de la discussion de la loi X en 1975. Bien qu’à l’époque le porno vive ses années de gloire et remplisse les salles obscures de Paris et d’ailleurs, il est dans le viseur du censeur qui se démène pour « endiguer la menaçante pornographie hard ». Malheureusement pour ce dernier, le cinéma l’Ecran à Saint-Denis va saper ses efforts en consacrant samedi toute une nuit au porno interdit. Au programme un documentaire sur les scènes jugées malfaisantes des films du cinéaste José Bénazéraf ainsi que trois longs métrages : L’essayeuse, de Serge Korber, Maléfices porno, d’Eric de Winter, et New York City Inferno, de Jacques Scandelari.  

La nuit du porno interdit, samedi 6 février à partir de 22h30 au cinéma L’Ecran à Saint-Denis dans le cadre des 16e journées cinématographiques dionysiennes / Tarif : 4,5 euros la séance, 13,5 euros la nuit
Tout le programme sur www.lecranstdenis.org

Sexe

 

La fonction de l’orgasme aux Passerelles à Pontault-Combault (77) :

Il était une fois un psychanalyste autrichien disciple de Freud, Wilhelm Reich, qui écrivit dans les années 1920 sur la fonction vitale, mentale et sociale de l’orgasme ainsi que sur l’intérêt collectif de rapports sexuels satisfaisants. Cette pensée, la comédienne Constance Larrieu a choisi de lui donner corps. Brillamment d’ailleurs. Sur scène, elle alterne les moments de comédie et de poésie auxquels elle ajoute des passages digne d’une documentariste avec des extraits vidéos des entretiens qu’elle a pu réaliser en compagnie de spécialistes de la chose. Tout simplement jouissif.

La fonction de l’orgasme, samedi 6 février à 20h30 aux Passerelles à Pontault-Combault (77) / Tarif : 8 à 14 euros
Plus d’infos sur www.lespasserelles.fr

Atelier « L’énergie sexuelle féminine », à la frontière entre Paris et Saint-Mandé (12e) :

Le sexe c’est comme le reste, ça s’apprend. Alexia Bacouël, sexothérapeute, a donc créé le Cabinet de curiosité féminine, histoire de libérer la parole. Depuis 2013, elle anime des ateliers sur la sexualité féminine. Hommes et femmes, de 20 à 60 ans, viennent échanger sur le plaisir, qu’il soit solitaire, en couple ou à plusieurs. Ne vous y méprenez pas, les ateliers ne sont pas des séances de partouze. Ici on parle, au plus on respire et on fait du yoga. Les deux prochaines rencontres seront consacrées à l’énergie sexuelle féminine (vendredi 5 février) et à l’expression du désir (samedi 13 février).

Atelier « L’énergie sexuelle féminine », de 19h30 à 22h30 au Shanti Paris 76 avenue de Saint-Mandé (12e) / Tarif : 25 euros
Atelier « Oser SEXprimer », de 17h à 19H30 à La boutique des arts ménagés 121 rue de Charonne (11e) / Tarif : 30 euros

Plus d’infos sur cabinetsdecuriosites.fr