Culture

|

Vitry, chef-d’oeuvre en péril ?

Elevée au rang de capitale du street art, la ville se retrouve dans le collimateur de l'artiste C215, qui lui reproche dans un post Facebook de laisser se dégrader les oeuvres.

C’est ce qu’on appelle jeter une bombe dans la mare. Le pochoiriste Christian Guémy, alias C215, s’est fendu sur son compte Facebook d’une lettre ouverte assassine à l’encontre de la ville de Vitry, réputée place forte du street art et qui abrite nombreuses de ses fresques.

Les raisons de son courroux : le manque d’investissement selon lui de la municipalité, à qui il reproche de tirer profit de l’image véhiculée par le street art sans pour autant consacrer les moyens nécessaires afin d’assurer la conservation des centaines d’oeuvres qui ornent les murs. Dans sa missive, il en appelle donc aux Vitriots pour l’aider à convaincre la mairie de garantir un « entretien minimal ». A suivre…

En attendant, voici l’intégralité de son coup de gueule ainsi que notre reportage photo dans les rues de Vitry.

 

« Parce que la municipalité de Vitry ne fait aucun effort pour entretenir la voirie et effacer les nombreuses dégradations subies par les habitations, j’envisage très sérieusement de quitter la ville…

Vous êtes nombreux à m’écrire régulièrement pour protester face à cette incurie, constatant que la ville ressemble de plus en plus à un dépotoir dégueulasse et je vous comprends : pour ma part je n’y peins quasi plus, pas davantage que je ne m’y promène.

10410958_797384577003895_1630356567739570892_n

Les arguments avancés par la ville pour justifier l’absence d’entretien des murs ne servent qu’à masquer une avarice certaine, tandis que l’équipe municipale n’hésite jamais à s’approprier les bénéfices des nombreuses interventions artistiques dans la ville dont ils ne sont pas instigateurs.

Chers Vitriots, je comprends votre lassitude face à un environnement qui se dégrade sans cesse, et dont l’état global n’a plus rien à voir avec l’art, mais avec le vandalisme.

Tout un chacun, sans aucune formation préalable saurait faire la part des choses entre art et vandalisme, mais la ville prétend le contraire.

10885144_797378913671128_1037491018485722993_n

Je tente depuis deux ans au moins d’obtenir de la municipalité un entretien minimal, en vain, sans aucun résultat.

La ville est sale, c’est ainsi, et j’en suis passablement dégoûté. Il ne s’agit pas de réprimer quoi que ce soit, mais de nettoyer.

Quoi de plus basique? Les fresques de Vitry ne sont en rien valorisées par la ville, et méritent un plus bel écrin.

J’espère que vos réactions de soutien inciteront les équipes municipales à réagir, et respecter les Vitriots lesquels paient suffisamment d’impôts pour voir leurs murs entretenus et leur environnement embelli par les services de la voirie.« 

Go Zones-EYP