Société

|

« Je rêve que les espaces verts parisiens soient pleinement comestibles »

Le bois de Boulogne vu depuis la Fondation Louis-Vuitton / © Ninara (Creative commons - Flickr)
Le bois de Boulogne vu depuis la Fondation Louis-Vuitton / © Ninara (Creative commons – Flickr)

Le samedi 11 mai, la pépinière Vive les Groues ! au pied des tours de La Défense à Nanterre organise une Journée de l'arbre dont Enlarge your Paris est partenaire. L'occasion de parler des arbres en ville avec un connaisseur, le naturopathe Christophe de Hody qui anime régulièrement des cueillettes pour découvrir les plantes sauvages comestibles dans les espaces verts grand-parisiens.

Qu’apportent les arbres à la ville ?

Christophe de Hody : Même si nous n’en sommes pas toujours conscients, la nature nous procure un bien-être incroyable. C’est prouvé scientifiquement. Le simple fait d’être entouré d’arbres et de plantes protège l’homme des maladies. L’arbre libère des ions négatifs, surtout les pins, qui apaisent notre système nerveux. Il favorise le lien social, nous invite à nous détendre. Cela fait 9 ans que j’anime des balades et des formations autour des plantes et je n’ai jamais eu affaire à quelqu’un de négatif ou à gérer des tensions, pas une seule fois ! D’autre part, l’arbre est nécessaire à la biodiversité. Sans lui, il y aurait moins d’insectes, d’écureuils, d’oiseaux… Plus les arbres seront présents en milieu urbain, plus ces animaux pourront s’installer durablement. Les arbres feuillus apportent également de la fraîcheur et de l’ombre, vitales à la ville. Lorsque je me rends à Vincennes, la température chute souvent de 2 à 3 degrés par rapport à Paris grâce à l’évaporation permise par les arbres. Ils protègent également du bruit et absorbent les polluants atmosphériques, ce qui n’est pas un luxe dans les grandes villes.

On a tendance à le voir comme un simple élément de décor mais l’arbre possède une valeur vivrière. Votre ouvrage Les bienfaits des arbres, reconnaître, récolter, cuisiner et se soigner montre qu’il existe des espèces particulièrement riches en région parisienne…

L’arbre nous offre généreusement de quoi se nourrir et se soigner toute l’année. Et oui, nous sommes plutôt gâtés en Île-de-France. En plus des arbres fruitiers, on peut se régaler du tilleul, un arbre que l’on trouve dans les parcs parisiens et dans lequel tout se mange : les boutons floraux, les graines, les feuilles, les fruits. Le tilleul est délicieux en salades, pestos, soupes ou quiches. Il fut très utile pour compléter les rations alimentaires pendant la guerre. Ajoutez-y de l’ortie et vous aurez tous les apports dont vous avez besoin en protéines, vitamines et minéraux. Les jeunes pousses de hêtre, les feuilles et les glands de chêne, les fleurs d’aubépine, très intéressantes pour calmer le stress, les sureaux sont autant de délices également accessibles aux Parisiens.  

Quel regard portez-vous sur les projets de pépinières urbaines comme Vive les Groues ! à Nanterre, qui organise le 11 mai une journée consacrée à l’arbre ?

Ce genre de projet participatif est très important afin de valoriser l’arbre auprès des citadins, de les reconnecter à la nature. Connaître la générosité dont sont porteurs les arbres nous permet de les considérer autrement, de les apprécier dans leur globalité. J’adorerais qu’il y ait une politique globale visant à développer les arbres les plus producteurs dans les parcs. Mon rêve serait que les espaces verts gérés par la Ville de Paris, comme le bois de Vincennes, soient pleinement comestibles et laissés sauvages dès que c’est possible. L’idéal serait de ne faire qu’une seule tonte à l’année et d’y inviter les associations spécialisées dans la permaculture pour favoriser le développement de plantes comestibles. Un parc avec des fruitiers dont les passants peuvent profiter est toujours plus joyeux.  C’est ce que porte depuis 2012 l’association Vergers Urbains qui implante des fruitiers à Paris afin que les habitants s’approprient leur environnement et soit acteur d’une alimentation durable.

Pour participer aux événements organisés par Christophe de Hody et le Chemin de la nature, rendez-vous sur lechemindelanature.com

Dans le cadre des Rencontres agricoles du Grand Paris, Enlarge your Paris, Vive les Groues ! et Appel d’Air vous convient samedi 11 mai à une journée d’ateliers et de réflexion sur la place de l’arbre en ville ainsi qu’à la deuxième fête d’adoption des arbres des futures gares du métro du Grand Paris Express. De 14h à 21h à la pépinière Vive les Groues ! 290 rue de la Garenne à Nanterre (92). Accès : Gare de Nanterre Préfecture RER A. Programme et inscription gratuite sur eventbrite.fr

A lire : « Plus il y a d’arbres en ville mieux l’on se porte »