Société

Le bonheur est dans la Ferme

Au pied des tours de La Défense, la Ferme du Bonheur est un lieu inclassable où l'on cultive et où l'on se cultive.

La Défense est connu pour ses tours, son Arche et son parvis, moins pour sa ferme. Attention, pas n’importe quelle ferme… La Ferme du Bonheur ! L’endroit, sorte de camp retranché dans le campus de l’université de Nanterre (92), s’est fait une spécialité de ce que l’on pourrait appeler l’ »agriculturel ».

 

Soirée Ferme du Bonheur

 

Certes, moutons et chèvres sont bien au rendez-vous. Mais il se passe des choses dans cette ferme qui laisseraient circonspects plus d’un agriculteur. Ici, depuis 20 ans, on organise par exemple des « Electro d’Bals », des Fricadelle Party, des soirées « Discochonne » et «F*** Me I’m Farmer ! », on invite des comédiens à se produire dans une grange, le Favela Théâtre, et on mitonne de grands banquets. Le tout orchestré par Roger des Prés, l’âme des lieux et qui fut chanté jadis par Bérurier Noir dans son tube Salut à toi. Avis aux connaisseurs…

Le bonheur est aussi dans le PRE

Parallèlement à ce kibboutz artistique, ce touche-à-tout s’est mis en tête en 2003 de labourer les hectares de friches recouvrant le tunnel de l’A14, l’autoroute qui traverse La Défense de part en part. Le projet, baptisé le PRE (Parc rural expérimental), reçoit désormais chaque dimanche la visite d’agriculteurs amateurs venus prêter main forte aux équipes de la Ferme pour faire pousser fruits et légumes.

Le pré ©Steve Stilmann

« Environ 2.500 personnes nous ont aidé en 2012, confie Lucie, bras droit de Roger des Prés. On vient au PRE pour la convivialité et se sentir un peu à la campagne ». Au bout du compte, la production annuelle flirte avec la demi-tonne, le tout sans pesticide et sans motoculteur. « Nous allons essayer de faire mieux en 2013 car l’objectif est d’ouvrir une table d’hôtes à la rentrée », indique Lucie. Qu’il s’agisse d’agriculture,de culture ou de bonne bouffe, l’endroit est définitivement fertile.