Culture

Le 9-3, capitale de la danse jusqu’au 16 juin

La danseuse Tereza Hradilková / © Vojtech Brtnicky
La danseuse Tereza Hradilková se produira ce week-end au Colombier à Bagnolet / © Vojtech Brtnicky

Treize théâtres, une trentaine de compagnies venues du monde entier, les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis sont un rendez-vous incontournable pour tous les esthètes de la danse.

Jusqu’au 17 juin, treize théâtres du 93 ouvrent leurs portes à une trentaine de compagnies de danse du monde entier pour les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, rendez-vous incontournable de ceux qui sont à la recherche des nouveaux talents de la danse contemporaine. Ce week-end, tout se passe à Bagnolet. Sur la jolie scène du Colombier, trois chorégraphes solos se succèdent : une Tchèque fascinée par la boxe et le rythme de la corde à sauter, une Taïwanaise dont le corps réagit comme une éponge et un Australien s’inspirant du célèbre ballet La Mort du cygne d’Anna Pavlova (1905). Les représentations sont programmées vendredi et samedi à 20h ainsi que dimanche à 17h (14€ les trois spectacles). A quelques pas de là, la salle des Malassis met l’Espagne à l’honneur avec un solo sur les métamorphoses de l’eau et un duo hip-hop explorant le monde sous-marin. Représentations samedi à 18h30 et dimanche à 15h30 (6€ les deux spectacles). Le festival est également l’occasion de tester votre propre langage corporel grâce à des mini stages amateurs. Ce samedi, de 11h à 14h, le danseur hip-hop espagnol Elias Aguire anime un workshop mêlant danse urbaine et danse contemporaine.

Infos pratiques : Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis jusqu’au 17 juin. Les stages amateurs sont ouverts à tous à partir de 15 ans. Plus d’infos sur rencontreschoregraphiques.com

A lire : Des festivals street art à ne surtout pas rater