Loisirs

Une moustache au nez et à la barbe de la maladie

Durant tout le mois de novembre, Enlarge your Paris suit l'évolution de la pilosité de Maximilien, barbier à Issy-les-Moulineaux et qui se laisse pousser la moustache dans le cadre de Movember, événement planétaire visant à lever des fonds en faveur de la recherche contre les maladies masculines.

Movember, vous connaissez ? Le principe est simple : inciter les hommes à se laisser pousser les bacchantes pendant le mois de novembre pour qu’ils causent de leur prostate. Car si cette dernière ne se voit guère, elle n’est pas étrangère aux cas de cancers observés chez l’Homo sapiens. À l’inverse, on n’a pas encore vu à ce jour de cas déclaré de cancer de la moustache. D’où ce choix d’en faire l’étendard de la lutte contre les maladies masculines, le but étant également de récolter des dons.

Alors qui mieux qu’un barbier pouvait se lancer dans pareille avanture !? Le nôtre s’appelle Maximilien (il est quelque part en photo sur la page, on vous laisse deviner où). A la tête du 5 for Gentlemen à Issy (92), qui compte notamment parmi ses habitués l’édile du village, André Santini, il se laisse patiemment pousser une guirlande de poils sous le tarin dont vous pouvez suivre l’évolution sur notre page Facebook. Et comme l’entretien d’une moustache nécessite un certain savoir-faire, il nous a donné quelques conseils que voici :

– Peigner sa moustache dans le sens de l’implantation ;
– Couper à l’aide d’une paire de ciseaux le contour des lèvres sans dégager la ligne naturelle de la lèvre supérieure ;
– Désépaissir la longueur en posant le peigne délicatement entre les poils, dans le sens contraire de l’implantation. Ensuite couper à l’aide des ciseaux ;
– Raser autour des moustaches dans le sens du poil au premier passage ;
– Dans le sens inverse pour le second passage.

Et maintenant, si vous voulez lui renvoyer l’ascenseur, vous pouvez le soutenir dans sa quête ici.