Société

Retour vers le futur… en pédalant

Retour vers le futur nous a fait miroiter que les voitures voleraient en 2015. Nicolas Trüb, inventeur à Montrouge, les rêve quant à lui à pédales.

DeLorean / © Wikia

 

Nous sommes le 21 octobre 1985. Marty McFly, héros de Retour vers le Futur, embarque à bord d’une DeLorean direction le 21 octobre 2015. La carriole, en plus d’être une machine à voyager dans le temps, a une autre particularité : elle vole. Les années ont passé, le futur est devenu présent et force est de constater que les voitures, si elles continuent d’être volées, ne savent toujours pas voler.

Qu’à cela ne tienne. Nicolas Trüb, inventeur à la tête de la Boutique du Futur à Montrouge (92), planche lui sur un autre idéal automobile : la voiture à pédales. « Je me suis inspiré de Charles Mochet qui avait une usine à Puteaux et qui a produit des vélocars de 1930 à 1960. Mais avec l’apparition de véhicules comme la 2CV après-guerre, plus personne n’a eu envie de pédaler. J’ai eu envie de reprendre cette aventure« , témoigne celui qui a commencé par fabriquer des karts à moteur à l’âge de 12 ans dans la grange familiale.  

 

Velocar Mochet / © Conceptcarz.com 

 

En 2007, il lance ce qu’il appelle son « projet Cyclospace« , une voiture à pédales des années 2000 pour adulte. « Depuis 2008, j’en produis une par an en améliorant à chaque fois un peu plus le concept. » Le modèle berline, sorti en août dernier, comporte 5 places, dont un siège enfant, et est équipé d’une batterie électrique qui se recharge grâce aux panneaux solaires fixés sur le toit. « Je considère que produire l’énergie de son transport n’est pas une tare, ce n’est pas appartenir à un pays sous-développé« . Preuve en est, il a pour habitude lorsqu’il lui faut prendre l’avion à Orly de s’y rendre à la force des mollets. « Avec le moteur à explosion, l’homme s’est pris pour Dieu en quelque sorte en rêvant d’une vie sans effort. Pourtant derrière l’effort, il y a le plaisir et la satisfaction de faire soi-même. C’est la clef du bien-être. Un monde automatisé rend dingue !« 

 

Cyclospace / © Steve Stillman

 

Alors, Marty se laissera-t-il tenter à l’avenir par une voiture à pédales pour ses prochains voyages dans le temps ? D’autres que lui ont déjà franchi le pas, tout en restant au XXIe siècle. « J’ai vendu 8 Cyclospaces en tout dont un en Azerbaïdjan et un autre à un raëlien cet été. Les prix vont de 4000 à 7000 euros selon le modèle et les équipements. Ce n’est pas beaucoup moins cher qu’une Twingo si ce n’est qu’au final la Twingo vous aura coûté 4 fois son prix du fait de l’entretien et des frais d’essence« .  De quoi faire des économies pour sa retraite puisque l’on parle de futur.