Culture

Poétique et politique de la ville

On en est restés sans voix. Olivier Landes (ex In Situ Festival à Aubervilliers l’été dernier) a dévoilé vendredi 20 février une œuvre géante de Kouka Ntadi, l’auteur des fameux guerriers bantous de la République, à Paris (rue René Boulanger),  et de ceux non moins spectaculaires de Vitry-sur-Seine (cf notre reportage photographique « Voyage dans une « Go Zone » – janvier 2015)

 

« Vernissage » au bulldozer

Ce coup-ci,  il s’agit d’une fresque peinte à Montfermeil dans des logements condamnés, avant le passage des bulldozers. Il a fallu deux jours de travail à Kouka Ntadi, qui a peint appartement par appartement, sans évidemment avoir de vue d’ensemble de son travail. Et c’est l’action des pelleteuses et autres engins de chantiers qui l’ont « dévoilée », vendredi matin. Pour l’admirer – elle se trouve à l’angle des rues Picasso et Vlaminck – il faudra se dépêcher : l’immeuble sera détruit lundi.

 

Olivier Landes s’est fait connaitre l’été passé lorsqu’il a organisé l’occupation temporaire et pacifique de l’ancien fort d’Aubervilliers par une soixantaine de street artists – avec le soutien financer et administratif de la foncière de l’armée, propriétaire des lieux.  Cette fois-ci, nous ne saurons pas comme il a réussi ce nouveau coup de maitre – les détails restent confidentiels. Qu’importe, cette œuvre est d’une poésie folle.

 

Une oeuvre de Kouka à Vitry-sur-Seine. DR    

(Une œuvre de Kouka à Vitry-sur-Seine – 94)

Street art à Montfermeil. DR

(L’oeuvre de Kouka à Montfermeil – 20/23 février 2015)