Culture

Le guide de survie de Rock en Seine

On le dit haut et fort : Rock en Seine est un des meilleurs festivals musicaux grand public français. Et il se loge... en banlieue ! Notre sélection des artistes incontournables.

Dans un festival, impossible de tout voir. Entre les différentes scènes, les pauses dégustation gastronomiques huileuses, les heures passées à retrouver ses acolytes perdus parmi les 120 000 festivaliers, il faut faire des choix. Pour vous aider à effectuer votre sélection parmi les 60 formations présentes, nous vous avons concocté une liste commentée de nos 15 coups de cœur de cette 11e édition de Rock en Seine.

 

The Chemical Brothers

Une électro dense, moite, folle, doublée d’une impressionnante mise en scène visuelle. Parfait pour aller se défouler.

 

The Libertines

Le groupe des frères ennemis Pete Doherty et Carl Barât s’est reformé le temps de quelques show. Ils ont forgé le son de la scène rock des années 2000 et sont, à ce titre, immanquables.

 

FFS

Franz Ferdinand et les Sparks, deux époques, une réussite. Le simple fait de leur réunion sur scène vaut la peine qu’on s’y attarde. Le genre de show dont on pourra dire dans 20 ans « j’y étais ! ».

 

The Offspring

Skateboard, bière, guitares et ambiance de folie. Ou comment retomber dans son adolescence boutonneuse en quelques riffs.

 

 

Etienne Daho

Il a beau être un des chanteurs français les plus discrets, Etienne Daho reste un des plus cités par la nouvelle génération d’artistes francophones. Et ses productions restent de très haut vol.

 

Handbraekes

Mr Oizo et Boys Noise, ou l’amitié franco-allemande façon électro. Si la musique du premier est un peu difficile d’accès, la patte du second permet de s’y plonger sans trop d’effort.

 

Jungle

Encore des anglais, mais de la « modern soul » cette fois. Entre électro, pop et… soul, ils assureront sans problème la partie chill de votre escapade musicale.

 

Mark Lanegan

Il fait partie de ces personnage mythique qu’on a pourtant encore besoin de présenter. Entre rock, grunge et blues, Mark Lanegan a une voix inimitable, qu’il serait dommage de ne pas aller écouter.

 

Stereophonics

Oasis s’est séparé en direct à Rock en Seine en 2009. Espérons qu’il n’arrivera pas la même chose à cet autre monument de la britpop.

 

Shamir

Pop et pétillant, Shamir et son look coloré sont à voir absolument. Surtout si vous avez une forte envie de vous déhancher.

 

Run The Jewels

Attention hip-hop très lourd. Leurs deux albums les ont imposés comme des incontournables du genre. Survitaminé.

 

Kadavar

Amoureux des groupes à guitare des années 70, Kadavar est fait pour vous. Vous avez jusqu’au 28 août pour vous laisser pousser les cheveux.

 

Pond

Un jour, les mecs du très psyché Tame Impala ont décidé de passer de la pop au rock. Ça a donné Pond. Une des révélations de ces dernières années.

 

Forever Pavot

Sorte de B.O imaginaire et psychédélique. De longs morceau gorgés de parties instrumentales pleines de claviers pour planer en toute sérénité. Le plus beau dans tout ça, c’est que c’est français.

 

Cléa Vincent

La pop française féminine a un nouveau visage : celui de Cléa Vincent. Légère mais pas stupide, la musique de cette chanteuse parisienne est un véritable délice envoûtant.