Artdevivre

Fête foraine déjantée, troubadours, fiesta psychédélique… Faites le grand écart culturel ce week-end en banlieue

Commencez les assouplissements car ce week-end, vous allez devoir vous contorsionner tellement il se passe de choses dans Paris extra-muros.

Idée  #1 : Fête foraine déjantée (Saint-Denis, 93)

La Briche, c’est l’une des plus anciennes – et des plus joyeuses aussi – friches artistiques du 93. Installée dans une ancienne casse de fonte au bord du canal de Saint-Denis, elle fait face à un autre incontournable en matière de lieux alternatifs, le 6B. Les brichoux – le p’tit nom de la cinquantaine de résidents de la Briche – sont plasticiens, médecins, sculpteurs, graphistes, designers, illustrateurs, comédiens, musiciens… Tous les ans, ils organisent un week-end délirant, la Briche foraine, avec spectacles de rue, concerts et défilés en costumes, sans oublier les moutons des bergers urbains, qui pâturent dans le coin. C’est l’une des seules occasions de visiter ce vibrionnant foyer artistique. Une nouveauté cette année : l’annexion d’un bout de canal, sur le tout voisin bassin de la Maltournée. Apportez vos tubas ! 

Infos pratiques : « La Briche forraine », samedi 18 et dimanche 19 juin, 65 Rue Paul-Eluard à Saint-Denis (93). Entrée libre et restauration sur place. Plus d’infos sur bricheforaine.com. Accès : RER D gare de Saint-Denis puis 1 km de marche  (environ 10 mn)

La briche foraine / © Dominique Secher

 

Idée #2 : Bouquet final à la Jarry (Vincennes, 94)

Ancienne cité industrielle de 45 000 m², la Jarry est un bâtiment imposant qui invite les curieux à se perdre pour mieux découvrir ses secrets. Terrain de jeu de nombreux artistes, mais aussi résidence de dizaines d’artistans (plombiers, etc.), il faut prendre le temps d’en explorer les six étages par l’ancienne allée du parking,y admirer les fresques de Kashink, Gregos, Kraken, Le Cyclop (…) de discuter avec les résidents et de frapper à la porte des ateliers de sculpteurs, peintres, stylistes. Quand il fait beau, on peut également profiter de la vue de la terrasse du dernier étage. On aime la Jarry parce que c’est un espace atypique, ouvert sur la ville mais confidentiel, grand mais intime, étonnant mais accessible. Mais bon… hélas, la Jarry ne passera pas l’été. Un arrêté d’expulsion des artistes a été publié. Du coup on en profite tant qu’on peut avec la programmation Hey June, qui propose jusqu’au 25 juin concerts, scènes ouvertes et jams. Les derniers feux d’une petite cité dans la ville ? 

Infos pratiques  : « Hey June », portes ouvertes tous les jours jusqu’au 25 juin à la Cité industrielle de la Jarry, 106 rue de la Jarry, Vincennes (94. Entrée libre. Plus d’infos sur www.facebook.com. Accès : Métro ligne 1 station « Château de Vincennes » puis 1,2 km de marche (environ 15 mn)

Cité de la Jarry à Vincennes / DR

 

Idée #3 : Fiesta psychédélique (Noisiel, 77)

Les Etats-Unis ont l’Austin Psych Fest, la France, elle, le Paris International Festival of Psychedelic Music… à Noisiel. Samedi et dimanche, la crème de la crème de la musique psychédélique prendra ses quartiers à la Ferme du buisson, l’un des lieux les plus atypiques de la région parisienne. On attend avec impatience Temples, Night Beats, Jacco Gardner, Balladur et tous leurs copains pour ce qui sera sans nul doute un grand moment de folie.

Infos pratiques : Paris International Festival of Psychedelic Music, samedi 18 et dimanche 19 juin à la Ferme du Buisson, allée de la Ferme, Noisiel (77). Tarifs : 31 € le pass 1 jour, 52 € le pass 2 jours. Plus d’infos sur parispsychfest.com. Accès : RER A gare de Noisiel puis 750 mètres à pied (environ 10 mn)

 

Idée #4 : Château électro (Carrières-sous-Poissy, 78)

Construit en 1885 par un milliardaire excentrique qui y faisait entraîner ses cinquante chevaux de course, le château néo-normand de Vanderbilt a connu depuis bien des péripéties. A l’abandon, le domaine a été récupéré au tournant des années 2010 par une compagnie artistique, qui, après trois ans de travaux, a pu y installer en 2014  un centre de recherche musical et digital, avec des résidences d’artistes et des ateliers ouverts à tous (plus un peu de permaculture avec les Incroyables comestibles du coin). Et puis chaque année, le festival « Pavillon sonore » permet de faire le point sur l’actu de l’électro expérimentale. Et c’est ce week-end

 Infos pratiques : Festival « Pavillon sonore » jusqu’au 21 juin au Château éphémère, 470 avenue W. K. Vanderbilt, Carrières-sous-Poissy (78). Entrée libre sauf pour le concert du samedi soir (10 €). Plus d’infos sur chateauephemere.org. Accès : RER A gare de Poissy puis bus n°1 (arrêt « Château Vanderbilt ») ou bus n°3 et 98 (arrêt « Les 3 cèdres »).

Château éphémère / DR

 

Idée #5 : #pARTicipACTIF, la balade urbaine street art et connectée (Vitry, 94)

Galerie d’art à ciel ouvert, planche à dessins géante, Vitry est au street art ce que Beaubourg est à l’art contemporain, une référence. Ce patrimoine pictural, les associations Campus Urbain Seine-Amont et Vitry’n Urbaine vous le feront découvrir lors de balades connectées samedi avec l’aide de l’appli de géoloc Digital Street Art.

Infos pratiques : « #pARTicipACTIF », balade urbaine street art et connectée à Vitry le samedi 18 juin dans le cadre de Futur en Seine. A partir de 14h à la gare RER C de Vitry-sur-Seine (94). Gratuit. Plus d’infos sur campusurbain.com Street art à Vitry / DR

 

Idée #6 : Dans ma cité au Moyen-Âge (Provins, 77)

Quelque part en Île-de-France, une cité médiévale résiste encore et toujours aux codes du 21e siècle. Classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, Provins vous invite ce week-end à feuilleter son livre d’images du Moyen-Âge avec son traditionnel spectacle son et lumière. Défileront sous vos yeux ébahis des scènes représentant la vie quotidienne chez les paysans, les croisades, la fête des fous, les foires de Champagne, la chasse au faucon, le jeu de soule…

Infos pratiques : « Le son et lumière de Provins », à la Cité médiévale de Provins (77) les vendredi 17 et samedi 18 juin. A la tombée de la nuit vers 22h30. Tarifs : 12 € pour les adultes, 9 € pour les moins de 12 ans. Plus d’infos sur www.provins.net.

 

Idée #7 : De la musique contestataire à la Maison de l’arbre (Montreuil, 93) 

Né dans une cour d’immeuble du XXe arrondissement de Paris,  le festival engagé « Ta parole » se déroule une nouvelle et sans doute dernière fois à La Parole Errante, un théâtre coopératif crée à Montreuil il y a vingt ans par l’inclassable et génial Armand Gatti. Un lieu qui vit hélas sa dernière saison. En attendant, pendant tout le week-end, jours, artistes débutants ou confirmés proposeront des concerts intimistes, festifs, poétiques, classiques, humoristiques, rock… Avec la Rue Ketanou pour clore les festivités. 

Infos pratiques : Festival « Ta Parole », jusqu’au dimanche 19 juin à la Parole errante, 9 rue François-Debergue à Montreuil (93). Tarif : 15 €. Plus d’infos sur www.festivaltaparole.org. Accès : Métro ligne 9 station « Croix-de-Chavaux » puis 300 mètres à pied (environ 5 mn)

 

Idée #8 : Finir le week-end en musique sous les arbres (Montreuil, 93) 

Il a accompagné les plus grands avec sa batterie  : Sting, Peter Gabriel, Paul Simon, Manu Dibango, Prince, Youssou N’dour, Lenny Kravitz, Herbie Handcock, etc. Dimanche soir, le chanteur et batteur franco-camerounais Félix Sabal Lecco donne un concert « with friends » sous les arbres du théâtre de Verdure, dans les merveilleux jardins des murs à pêches de Montreuil. Idéal pour dire adieu au week-end.

Infos pratiques : « Concert de Félix Sabal Lecco », dimanche 18 juin à 18 heures  au Théatre de verdure, 65 rue Pierre de Montreuil à Montreuil (93). Tarif : 8€. Résa et renseignements sur www.girandole.fr. Et toute la programmation du festival Sous les pêchers la plage est à retrouver également sur www.girandole.fr. Accès : Métro ligne 9 station « Mairie de Montreuil » puis 1,3 km de marche (environ 15 mn)

FELIX SABAL LECCO

 

Et aussi  : « Les petits pois », festival des arts de la rue à Clamart, du vendredi 17 au dimanche 19 juin

 

Et encore : Concert hommage à Prince avec M et le bassiste de Sly and The Family Stone Larry Graham, samedi 18 juin à 20h au festival « Jazz à La Défense ». Gratuit. Plus d’infos sur quefaire.paris.fr.

Matthieu-Chedid

 

A venir

Un camping pour les danseurs (Pantin, 93)

Ils sont 150 danseurs internationaux, âgés de 20 à 30 ans et issus des dernières promotions de 16 écoles de danse ou d’art. Tous se sont donnés rendez-vous à partir du 20 juin dans le cadre de Camping, le nouveau rendez-vous estival du Centre national de la danse (CND) de Pantin. Ce festival, le premier du genre en France, n’en est qu’à sa deuxième édition mais c’est déjà un carton. Et le camping déborde largement de Pantin puisque des ateliers se tiennent à Vanves, Paris (théâtre de Chaillot, Pompidou) et même Lyon. La bonne nouvelle, c’est que ce rendez-vous pro n’oublie pas les amateurs : six spectacles sont à l’affiche de même que des ateliers animés chaque soir sur le parvis du CND par des chorégraphes (Mette Ingvartsen, Volmir Cordeir) sans oublier une précieuse programmation pour les enfants.

Infos pratiques : « Camping », du 20 juin au 1er juillet au Centre national de la danse, 1 rue Victor-Hugo, Pantin (93). Tarifs pour les spectacles :  10 €. Les lundis 20 et 27 juin ont lieu des apéro-projo sur une péniche amarrée sur le bassin de la Villette. Plus d’infos sur www.cnd.fr. Accès : Métro ligne 5 station « Hoche » puis 500 mètres à pied (environ 5 mn) centre national de la danse

 

Et pour plus d’idées encore, direction Que faire à Paris ?

Que faire à Paris