Artdevivre

Footinho, le site de rencontre entre footeux

C'est un peu le Tinder du foot. Créée en 2013 par deux amis d'enfance originaires des Yvelines, Romain et Fabrice, l'appli Footinho permet de trouver facilement des compagnons pour jouer au ballon rond et sert également d'interface pour planifier des matchs. Nous avons cherché à en savoir plus.

enlargeyourparis - Footinho

D’où est venue l’idée de créer Footinho ?

Romain Bouvier, cofondateur de Footinho : Il est souvent difficile de trouver des partenaires pour jouer au foot. Le plus simple est d’appartenir à un club, mais cela implique de venir régulièrement aux entraînements, ce qui est contraignant. Au bout du compte, de plus en plus de personnes jouent au « foot à 5 » dans des centres privés et délaissent les clubs. Mais à 5 ou à 11, le problème est toujours le même. Il faut un organisateur de matchs, c’est-à-dire que quelqu’un se dévoue et multiplie les textos, doodle, emails et messages Facebook. C’est terriblement chronophage. Nous avons donc voulu faciliter la vie des footeux en créant une appli qui leur soit dédiée. L’idée est de faire en sorte qu’il y ait assez de joueurs pour participer à un match même s’ils ne se connaissent pas.

Comment ça fonctionne ?

On peut proposer un match ou alors juste inviter des personnes à rejoindre son équipe afin d’atteindre le nombre suffisant pour une partie. Quand on clique sur un match, on voit les joueurs déjà présents. Un tableau de bord permet à qui le souhaite de poster un message à l’équipe, de poser une question voire de proposer un covoiturage. On peut aussi accéder au profil d’un joueur et voir ainsi ses coordonnées, le nombre de matchs joués/organisés, le nombre de fois où il a été élu « homme du match ». Enfin, vous pouvez recevoir des notifications, par exemple lorsque l’un de vos amis s’est inscrit à un match ou qu’un match est organisé sur votre terrain favori.

screenshot2

Et que se passe-t-il quand on n’a pas d’amis ?

Nous avons créé les Open Foot. L’objectif est de permettre à des personnes qui ne se connaissent pas de jouer au foot facilement. Un créneau est bloqué par nos centres partenaires, comme le Soccer Park de Poissy, et n’importe qui peut s’inscrire. C’est une façon pour ces centres de capter de nouveaux clients.

Comment l’appli a-t-elle évolué ?

Nous avons lancé la version bêta en 2013 et l’avons testée avec quelques assidus. On se faisait passer pour des joueurs lambda et on leur posait des questions quant à leur expérience de l’appli. Ainsi, nous avons pu bénéficier d’un retour honnête qui nous a permis d’améliorer le service beaucoup plus vite. Ce sont les joueurs par exemple qui nous ont proposé de voter pour « l’homme du match ».

A quel stade en est Footinho aujourd’hui ?

Nous totalisons plus de 10.000 inscrits et plus de 10 matchs organisés chaque semaine grâce à l’appli. Beaucoup de joueurs nous ont dit qu’ils s’étaient remis au foot. Certains ont créé leur propre équipe et organisent même leur championnat. Aujourd’hui, nous nous développons par bassin de population afin à chaque fois d’atteindre une masse critique d’utilisateurs pour éviter de générer de la frustration.

Comment vous rémunérez-vous ?

A l’heure actuelle, nous organisons des tournois inter-entreprises ou inter-collectivités dans les Yvelines sur lesquels nous prenons une commission.

La prochaine étape ?

Nous allons continuer de nous concentrer sur le foot car c’est le sport le plus pratiqué en France avec 2 millions de licenciés et 5 millions de pratiquants. Nous ne faisons pas la course au nombre d’inscrits. Ce qui nous importe avant tout, c’est de satisfaire nos membres. Sinon, nous aimerions organiser un match avec des personnalités du foot comme Vikash Dhorasoo, qui nous soutient depuis le début, ou encore le journaliste sportif de RTL Christophe Pacaud.

 

Footinho est téléchargeable gratuitement sur Andoid et iPhone.