Société

Et la lumière (connectée) fut

Rueil-Malamaison : Cinquième entreprise française à la croissance la plus élevée, Lucibel s'est positionnée sur le marché des luminaires connectés. Explications.

Dans quelques mois, vos téléphones pourront communiquer avec les luminaires. Imaginez. Vous passez dans le rayon lessive de votre supermarché. Vous n’arrivez pas à vous décider entre le paquet traditionnel et le bidon rechargeable, mais les pastilles à dissoudre vous font aussi de l’œil. Au bout de quelques minutes, vous recevez sur votre smartphone un comparatif des différentes façons de laver votre linge.

Pourtant vous hésitez encore, tiraillé cette fois entre la senteur lavande d’Omo et pivoine de Le Chat. Votre smartphone vibre à nouveau : vous venez de recevoir un bon de réduction pour l’une de ces marques.

Ce traçage du comportement du client – ou flicage à la Big Brother, diront certains – sera rendu possible dans environ deux ans, date à partir de laquelle tous les smartphones seront compatibles LiFi.

Code morse ultra rapide

LiFi, pour light-fidelity, c’est cette technologie qui envoie des informations via la lumière. En clair, le LiFi, c’est quand un luminaire de type LED clignote des millions de fois. Ce clignotement, invisible à l’œil, transmet les messages. Comme un code morse ultra rapide.

En retour, le smartphone pourra à son tour communiquer avec le luminaire, par infrarouge. Et créer ainsi un réseau sur lequel surfer. « Avec un débit 400 fois plus élevé qu’en wifi, et sans onde », vante Frédéric Granotier, le patron de Lucibel. La société basée à Rueil-Malmaison est spécialiste de la technologie LED. L’entrepreneur détaille : « Nous concevons, fabriquons et commercialisons » ces ampoules du XXIe siècle uniquement auprès des professionnels.

Même sous l’eau

Lucibel affiche une santé insolente. Avec ses 6200 % de progression du chiffre d’affaires en cinq ans, elle est la cinquième société qui connaît la plus forte croissance de France, comme vient de révéler le magazine Challenges. Lucibel emploie 210 personnes, compte 7 bureaux à l’étranger et vend ses produits dans une trentaine de pays. « Nous nous sommes positionnés sur un marché d’avenir », commente Frédéric Granotier. Peu gourmandes en énergie, d’une durée de vie très longue, les LED envahissent en effet notre quotidien, remplaçant peu à peu les ampoules traditionnelles.

Quant aux futurs luminaires connectés, ils représentent un « potentiel absolument incroyable », avance le dirigeant. Car contrairement au WiFi, rien n’arrête le LiFi, qui pourrait très bien fonctionner dans les avions, dans les tunnels du métro… et même sous l’eau.

Lucibel a déjà développé une application pour les musées, où les visiteurs pourront recevoir des informations en fonction des tableaux devant lesquels ils s’arrêtent. Cette technologie de transmission de données par la lumière intéresse également fortement les hôpitaux, où le wifi est interdit pour cause de parasitage des ondes sur les instruments. Ta lampe qui te parle, c’est vraiment pour demain.