Artdevivre

De la broc’ d’Emmaüs au strip-tease des Filles de Joie, la To-Do-List du week-end

Les vacances s'achèvent mais les week-ends, eux, n'ont pas dit leur dernier mot. La preuve une fois encore dans Paris extra-muros.

Samedi

Idée #1 : Le musée Rodin de Meudon rouvre enfin ! (92)

Il avait dû fermer ses portes à la suite des attentats du 13 novembre, faute d’un personnel suffisant pour répondre aux normes du plan Vigipirate.  Voilà qui est désormais réglé. A partir de ce 4 mars, on peut à nouveau flâner dans la somptueuse salle des plâtres de l’atelier de Rodin, soupirer au-dessus  de la tombe du maître et de sa femme, dans la parc du musée, ou encore visiter le jardin et les appartements dans lesquels le tout Paris mondain et artistique avait l’habitude de se presser, les fins de semaine. Bref, si ce charmant musée est moins connu que son « grand frère » parisien, c’est bien là qu’est conservé l’esprit de Rodin.  

Informations pratiquesMusée Rodin de Meudon, Villa des Brillants 19 av. Auguste Rodin, Meudon (92). Vendredi, samedi, dimanche de 13 h à 18 h. A noter : ce dimanche, l’entrée du musée est gratuite. Tarif : 5 euros

Pour y aller :  RER ligne C station Meudon–Val-Fleury puis bus 169 arrêt Paul Bert Métro Mairie d’Issy Puis bus 190/290/169 Arrêt Hôpital Percy

A lire : notre reportage sur place

Musée des plâtres de Meudon, au premier plan, Saint Jean-Baptiste et Adam_musée Rodin, photo J. de Calan

 

Idée #2 : La Broc’ d’Emmaüs envahit la Porte de Montreuil (75/93)

L’assoc’ Emmaüs Coup de main organise sa première grande vente solidaire de l’année ce samedi de 10h à 18h Porte de Montreuil. Au programme, vente de meubles, vaisselle, vêtements, bibelots, (etc). 

Infos pratiques : Rendez-vous sur le site Emmaüs place de la Porte de Montreuil (au croisement de la rue des Docteurs Déjerine et de la rue Mendelssohn), entre la station de métro Porte de Montreuil et le périph’. Pour ceux qui habitent le 93 et ont la flemme de venir à Paris, il y a aussi une boutique Emmaüs à Pantin

Emmaüs

 

Idée # 3 : Un festival féministe, entre concerts punk, cabaret burlesque et cours de strip-tease un peu spéciaux (Saint-Ouen, 93)

Ce week-end se tient le 7e « Riot Grrlz festival », un événement au nom imprononçable qui rassemble pendant 24 heures des rockeuses, des strip-teaseuse, des chanteuses et des danseuses sur le thème « Belles et rebelles : punk ’n roll attitude au féminin ». Trois jours avant la journée de la Femme, c’est la fête de la féminité sexy et revendicatrice. Si vous nous demandez notre coup de coeur, on vous répondra Le cabaret des filles de joie. Depuis plus de dix ans, la troupe de la belle Juliette Dragon réinvente le cabaret burlesque et met sur scène des strip-teaseuses déjantées, glamour et militantes. Elles présentent samedi soir trois de leurs créations. Dimanche, vous pourrez apprendre à faire des choses surprenantes avec votre anatomie (féminine) au cours d’un « atelier d’initiation au Tassel Twirling, tous niveaux, quelle que soit la taille et la forme de vos seins. » Voilà c’est dit ! 

Infos pratiques7e « Riot Grrlz festival » chez Mains D’oeuvres, 1 rue Charles Garnier à Saint-Ouen (93), métro Porte de Clignancourt / Garibaldi. Du 5 mars à 19:00 au 6 mars à 21:00.  Le programme est ici. L’entrée du festival est à 10€ et le cours de Tassel Twirling de dimanche est à 25 €. 


cabaret Les Filles de joie

 

Idée #4 : Trois expos de peinture sur le paysage francilien au 19e siècle (Issy, Domaine de Sceaux et Meudon, 92)

Trois expos, qui s’étalent jusqu’en juillet, se répondent en traitant d’un même sujet : comment les peintres du 19e siècle ont réinventé, en peignant les alentours de Paris, l’art du paysage. Petit à petit, les artistes cessent de courir chercher l’inspiration à Rome et font leurs armes picturales depuis les guinguettes des boucles de la Seine et des bords de la Marne. Ce phénomène anecdotique, qui tient autant au charme des pétroleuses locales qu’à la beauté des paysages franciliens, aura des conséquences esthétiques importantes ; et irriguera les révolutions artistiques du romantisme et de l’impressionnisme. Pourquoi, comment, et qui ? C’est à découvrir jusqu’au 20 mars au Musée de la carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux puis, à partir du 18 mars, au Domaine de Sceaux avec une centaine de tableaux, dessins et photographies de peintres romantiques ou impressionnistes, tels Corot, Renoir, Sisley ou encore Atget. Enfin, à partir du 8 avril jusqu’au 24 juillet, le musée d’Art et d’Histoire de Meudon proposera une promenade picturale le long de la Seine, d’Issy-les-Moulineaux à Suresnes, à travers une cinquantaine d’œuvres. Que découvre-t-on ? Que le paysage francilien appartient à l’histoire de l’art occidental. Et que les toiles, pour la plupart issues des collections de musées de banlieue ou de province, sont magnifiques. 

Infos pratiques : La « belle boucle » de la Seine Des impressionnistes aux années 1930 jusqu’au dimanche 20 mars au Musée français de la carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux ; Du romantisme à l’impressionnisme. Les environs de Paris du vendredi 18 mars au dimanche 10 juillet au Musée du Domaine départemental de Sceaux ; La « belle boucle » de la Seine, de 1800 à 1860 à partir du 8 avril au Musée d’Art et d’Histoire de Meudon. Tarifs : entre 1 et 5 € 

 Sisley

 

Idée #5 : Dernières descentes à ski à Torcy (77) 

Exception faite du Mont Valérien ou de Montmartre, l’Île-de-France n’est guère réputée pour ses sommets. Ce qui n’empêche pas d’y faire du ski alpin une fois par an. Comme chaque hiver, l’Île de loisirs de loisirs de Vaires-Torcy (77) aménage une station de ski miniature avec une piste de ski et de luge ainsi qu’une patinoire. Fonte des neiges (artificielles) à la fin du week-end. 

Infos pratiques : Village sportif d’hiver à l’Île de loisirs de Vaires-Torcy (77) jusqu’au 6 mars. Tarifs : 5 euros pour une heure de ski, 2 euros pour 30 minutes de luge et 4 euros pour une heure de patin. Des tarifs qui comprennent en prime le prêt du matériel. Pour y aller prendre le RER A ou la ligne P. La fin du trajet s’effectue via le bus 211 ou 421, arrêt Les Cantines.

 

ski

 

Idée #6 : Faada Freddy fait chanter Nanterre, et en plus c’est pas cher (92) 

Le Sénégalais Faada Freddy, un des pionniers du hip hop africain avec son groupe Daara J, est une star en Afrique mais aussi en France, où il joue à guichets fermés. Récemment nominé aux Victoires de la musique, il chantera samedi soir à la Maison Daniel-Féry à Nanterre avec un chœur d’une trentaine d’amateurs qui ont répété toute la semaine. Entre percussions corporelles, chant et beatbox, c’est indéniablement un bon moment pour 5 euros seulement. Bref, la résa est recommandée.

Infos pratiques : Concert de Faada Freddy samedi à la Maison Daniel Fery, 10/14 Boulevard Jules Mansart, 14 Boulevard Jules Mansart, Nanterre (92).

A parcourir : Notre sélection de concerts pour les semaines à venir, dont deux magnifiques festivals, Chorus (92) et Banlieues Bleues (93).

 

 

Dimanche 

Idée #7 : Pique-nique (au chaud) dans une oeuvre d’art géante (Vitry, 94) 

« Les arts plastiques doivent permettre au spectateur de trouver ce qu’il veut, c’est-à-dire ce qu’il amène lui-même. Les œuvres d’art sont des coins à pique-nique, des auberges espagnoles où l’on consomme ce que l’on apporte soi-même« , avait écrit dans les années 1970 François Morellet, un des artistes français les plus côtés sur la scène contemporaine internationale. La direction du MAC VAL a pris cette idée au pied de la lettre en organisant, dimanche, un pique-nique dans une installation … de François Morellet qui, pour son 90e anniversaire, a posé une oeuvre de quelque 1 350 mètres carrés dans la salle d’exposition temporaire du musée. Le principe est simple : les visiteurs apportent leur déjeuner et s’installent dans l’oeuvre en compagnie d’une partie de l’équipe du musée mais aussi d’artistes et d’historiens de l’art, pour parler d’art… ou pas. 

Infos pratiques  : Pique-nique théorique au MAC VAL dimanche à partir de 13h, place de la Libération à Vitry-sur-Seine (94). Ce dimanche sera le dernier jour pour admirer l’oeuvre monumentale de François Morellet. Des performances artistiques se dérouleront tout au long de la journée dans les différentes salles d’exposition. 

 morellet

 

Idée #8 : Glanage dans le bois de Saint-Cloud (92)

Formée à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, ainsi qu’à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture toujours à Versailles, Christelle Bonnal pratique depuis plus de quinze ans le jardinage. Et de février à septembre elle organise des sorties découverte de la flore sauvage dans les espaces verts d’Île-de-France. Comme au dois de Saint-Cloud ce dimanche, dont vous découvrirez la richesse en plantes comestibles et médicinales. 

Infos pratiques : Pour vous inscrire à la sortie, vous pouvez contacter Christelle au 06.32.25.02.37 ou par mail : lespetitesherbes@yahoo.fr. Rdv dimanche à 14h (précisions sur le lieu du rdv ici). Tarif de la randonnée : 10€. 

Christelle Bonnal

 

Idée #9 : Un dimanche (gratuit) au musée

Premier dimanche du mois oblige, on entre gratis dans les musées et monuments franciliens. Notre sélection : les châteaux de Versailles et de Vincennes, qui ne sont gratuits le premier dimanche du mois que de novembre à mars ; le musée Albert-Kahn à Boulogne, qui propose une magnifique exposition retraçant le parcours d’Albert himself, philanthrope hors norme ; et bien sûr le musée Rodin à Meudon ainsi que le MAC VAL à Vitry , respectivement idées #1 et #7. 

Château de Vincennes / DR

 

Lundi & mardi (c’est encore le week-end)

 

Idée #9 : Spinoza comme vous ne l’avez jamais vu (… ni lu, peut-être !?) (Gennevilliers, 92)

Le metteur en scène star Romeo Castelluci propose une relecture de l’Ethique de Spinoza en cinq pièces (une pour chaque livre). Dans ce deuxième épisode “Natura e origine della mente”, le scénographe italien compose comme à son habitude des tableaux marquants, forts, parfois polémiques, avec cette vision d’une jeune femme suspendue au-dessus des spectateurs, et représentant la lumière. 

Infos pratiques : « Natura e origine della mente », du 7 au 13 mars au théâtre de Gennevilliers / Tarifs : de 7 à 24 euros. Plus d’infos sur www.theatre2gennevilliers.com

A parcourir : Notre sélection de pièces de théâtre en mars. 

théâtre

 

Idée # 10 : Une pièce de Charlotte Delbo, figure tragique de l’Histoire du XXe siècle et auteure méconnue (Romainville, 93)

Un groupe de femmes, résistantes, arrêtées en 1942, vit depuis quelques mois au fort de Romainville. En attendant la déportation. Les hommes sont incarcérés de l’autre côté du bâtiment et ne croisent leurs femmes ou leurs sœurs qu’une fois par jour, lors de la promenade. Pour ne pas sombrer dans l’angoisse et le désespoir les détenues décident de monter une pièce de Marivaux. C’est le sujet des Hommes, texte écrit en 1978 par l’écrivaine Charlotte Delbo, qui consacra une grande partie de son oeuvre à raconter ses années de résistance et sa déportation. La pièce, créée à la Cartoucherie de Vincennes à l’automne dernier, est jouée pour un soir à Romainville. 

Infos pratiques : Les Hommes, mardi 8 mars à 20h au Palais des fêtes de Romainville, 28 Avenue Paul Vaillant Couturier, Romainville (93). Tarifs : 5 et 8€. Résa au 01 49 15 55 26. 

 

les-hommes

 

Sauve la date : Rencontre avec deux amis des vers de terre

A titre d’info, ce sont les conseillers de la Romanée-Conti. Les ingénieurs agronomes Claude et Lydia Bourguignon donneront une conférence le 31 mars à 19 heures à la mairie de Gennevilliers. Le sujet du jour ? « Le climat change, changeons nos comportements ». Gageons que ces proches du mouvement écolo de Pierre Rahbi parleront de leur marotte, la vie du sol, avec l’intelligence et la passion qu’on leur connait. Résa plus que recommandée, ici.  Et plus d’infos, par