Culture
|

Participez à des fouilles archéologiques 2.0 dans le Grand Paris

Le patrimoine du Grand Paris au Pré-Saint-Gervais en Seine-Saint-Denis / © Jérômine Derigny pour Enlarge your Paris
Le patrimoine du Grand Paris au Pré-Saint-Gervais en Seine-Saint-Denis / © Jérômine Derigny pour Enlarge your Paris

Avec "(En)quête de patrimoine", les Grand-Parisiens sont invités à photographier leur patrimoine et à le partager en ligne pour entretenir la mémoire des architectes qui ont bâti le Grand Paris.

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec le Service du patrimoine culturel du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

« Attrapez-les tous! ». En 2016, vous vous lanciez à travers les rues de votre ville à la recherche de Pokémon en réalité augmentée avec Pokémon Go. Cinq ans plus tard, le Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis vous propose une autre quête légèrement plus porteuse de sens. Avec le site (En)quête de patrimoine, il ne s’agit plus « d’attraper » Pikachu, Tentacool, Noeunoeuf ou leurs copains mais plutôt Hector Espaullard, André Lepouze ou de Monsieur Bonnamour. Architectes, entrepreneurs, artisans, sculpteurs, ils ont contribué à bâtir le Grand Paris et laissé leur signature, gravée ou sur une plaque, sur les façades des immeubles.

Votre mission si vous l’acceptez : photographier ces signatures puis les partager sur enquetedepatrimoine.seinesaintdenis.fr afin de contribuer à l’inventaire architectural grand-parisien. Un bon prétexte pour « arpenter le territoire et poser dessus un nouveau regard », souligne Magali Malochet, chargée de valorisation du patrimoine contemporain au conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Tout en apprenant à mieux connaître le bâti grand-parisien, votre oeil s’affûte pour débusquer ici une plaque moulée façon Art Nouveau, là une bande en céramique qui rehausse une façade… Mais d’ailleurs, pourquoi ces signatures concernent-elles essentiellement la période entre la fin du XIXe  et le début des années 40 ? Réponse : « En 1941, la profession d’architecte a été réglementée. Les plaques ont été considérées comme des publicités et interdites », précise Magali Malochet.

Signature de l'architecte Henri Péping à Aubervilliers / © Papyrus  - Département de la Seine-Saint-Denis
Signature de l’architecte Henri Péping à Aubervilliers / © Papyrus – Département de la Seine-Saint-Denis

Des villas dans le 9-3

De cette quête à la découverte de ceux qui ont façonné le visage du Grand Paris émergent des noms comme Marie Labetoulle, seule femme à avoir poser sa griffe relève Hélène Caroux, chargée d’inventaire du patrimoine contemporain au sein du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. A la mort de son mari entrepreneur, elle reprend l’entreprise familiale et signe « Vve Labetoulle » pour signifier son statut de veuve. Autre figure de cette histoire architecturale : Henri Guimoneau. « Il a construit de remarquables villas dans au moins cinq villes de la Seine-Saint-Denis – au premier rang desquelles figure Le Raincy – , loin de l’image que l’on a parfois de ce territoire. Elles témoignent du caractère de villégiature de ces villes durant le dernier quart du XIXe siècle », indique Hélène Caroux.

Pour participer à ces fouilles archéologiques 2.0, rien de plus simple : il vous suffit de vous inscrire sur enquetedepatrimoine.seinesaintdenis.fr puis, à chaque signature aperçue, de prendre deux photos : une de la signature puis une du bâtiment concerné. Et enfin de renseigner un petit formulaire. « Cela prend moins d’une minute », promet Magali Malochet.

Au fur et à mesure de votre glanage, vous gagnez des points et prenez du galon : de débutant, vous passez à amateur puis expert à l’image de Vincent D. qui cumule à ce jour 93.000 points. Chaque mois, un bilan des nouvelles découvertes est à retrouver sur l’Atlas en ligne de l’architecture et du patrimoine de Seine-Saint-Denis. Avec plus de 4.000 signatures capturées, c’est aujourd’hui Paris qui constitue le terrain de chasse le plus prisé, devant la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine. Alors un seul mot d’ordre : Patrimoine Go !

Infos pratiques : Pour participer à « (En)quête de patrimoine – Qui a bâti le Grand Paris ? », créez vous un compte gratuitement sur enquetedepatrimoine.seinesaintdenis.fr puis partagez vos photos. Des visites et des jeux de piste sont également proposés sur exploreparis.com

Lire aussi : Une expo Land Art dans le labyrinthe végétal des Murs à Pêches à Montreuil

Lire aussi : Les quatre sites du patrimoine mondial à visiter dans le Grand Paris

Lire aussi : Les sept merveilles du Grand Paris à découvrir