Artdevivre

Un week-end aux 50 nuances de vert

Comme le gris risque bien d'être dans le ciel ce week-end, on s'est dit qu'on allait donner sa chance au vert avec une sélection de sorties COP 22 compatibles.

Idée #1 : Devenez bergers d’un jour (La Courneuve, 93)

Les Bergers urbains vous proposent de sortir leurs petits bébés… Trois troupeaux avec ses «p’tits mâles» (Eugène le grand géniteur, Gilou le jardinier), «ses agnelles» (Loulou «la parfaite», Denise (n°93) est têtue, «69» fille de Castafiore)  et bien d’autres. Pourquoi ? Les bergers traversent une crise agricole avec la perte d’un de leurs pâturages ce à quoi s’ajoute la sécheresse de cet été et de cet automne. Moralité, les bergers ont besoin de monde pour les aider à faire pâturer les bêtes dans un lieu public, le parc de la Courneuve pour des parcours de 2h minimum (la formation est assurée par les bergers). Juste un détail : pas sérieux s’abstenir.

Infos pratiques : Inscriptions et détails au 06 46 71 58 17. Cette opération de « sheep sitting » doit durer jusqu’en janvier. Les bergers sont aussi sur l’Internet www.association-clinamen.fr

Les moutons de l’association Clinamen au parc de La Courneuve (93) / © Pierre-Yves Brunaud - Picturetank

 

Idée #2 : Assistez à la projo d’un « Feel Good Movie » écolo dans une ferme urbaine (Colombes, 92)

« On the green Road ». C’est un de ces Feel Good Movies écolo qui racontent le changement climatique et qui, depuis quelques années (Solutions Globales pour un désordre global, Le Syndrome du Titanic, etc.) trouvent le chemin des cinémas. En général, on ne les regarde pas pour leurs qualités esthétiques ou la richesse du montage, ni parce que l’on s’attend à découvrir des vérités cachées… mais parce que justement, ces films sont diffusés dans des lieux publics et donc, permettent de partager ses émotions et ses réflexions. Et c’est d’autant plus fort quand la projo est faite à l’Agrocité de Colombes, l’un des lieux emblématiques de la transition écologique dans le 92 – hélas condamné à être démantelé d’ici quelques mois. Tout un symbole ?

Infos pratiques : « On the Green road », vendredi à 20h30 à l’Agrocité de Colombes, 8 Rue Jules Michelet,  Colombes (92). Prix libre. www.r-urban.net

 green road

 

Idée #3  : Visitez un jardin maraîcher hors sol dans une friche arty & archi hors-norme (Île-Saint-Denis, 93)

Bellastock, une association d’anciens étudiants en archi, a transformé les friches des anciens stocks d’un grand magasin parisien, sur l’île-Saint-Denis, en lieu expérimental – notamment pour y recycler les déchets de chantier. En quelques années, l’endroit est devenu une référence à l’échelle européenne. C’est aussi un lieu de fête alternatif et… un jardin potager hors-norme, que l’on vous propose de visiter samedi après-midi au cours d’une « balade philo » qui se terminera en pique-nique.

Infos pratiques : Rendez-vous in situ à 12h30, 9 quai Châtelier sur L’Île-Saint-Denis (93) équipé d’un pique-nique. Les détails pratiques + lien pour s’inscrire sont

bellastock

 

Idée #4  : Découvrez la vie secrète des vers de terre (Romainville, 93)

L’agriculture urbaine est un de ces sujets à la mode dont on ne sait s’ils feront pschitt… ou s’ils porteront des fruits. En tout cas on voit déjà se profiler deux écoles, celle du hors sol (fermes verticales à forte production et à grosse consommation en capital, façon startups) et celle d’une agriculture qui vise autant la production de fruits et légumes que de lien social. C’est dans cette 2e catégorie que l’on rangera Les Paysans urbains, installés depuis quelques mois dans une friche de Romainville, avec l’idée d’y créer une micro-ferme rentable. En plus de leur grande serre de culture de micro-pousses et d’une plus petite serre à semis, les néo-agriculteurs  ont mis en place un jardin pédagogique en bacs pour y donner quelques cours et ateliers. Et justement ce samedi, ils vont vous parler du sol et vous sensibiliser à l’intense vie qui s’y trame au cours d’un petit atelier. Connaître les vers de terre, un préalable à tout projet agricole digne de ce nom.

Infos pratiques : Atelier découverte et étude du sol animé par les Paysans urbains, samedi de 14h à 17h au 64, avenue Gaston Roussel à Romainville (93). Prix libre. Inscriptions ici. Plus d’infos sur Facebook

Vers de terre

 

Idée #5  : Offrez-vous un retour à la terre en cinémascope (Nanterre, 92)

Wang Bing est un réalisateur dont nous en parlions il y a 15 jours, célébrant son dernier long-métrage documentaire, consacré aux minorités musulmanes de Birmanie. Samedi, en fin de journée, c’est un de ses plus anciens films qui sera projeté dans la grande salle du Théâtre des Amandiers, à Nanterre : L’homme sans nom,  le portrait d’un chinois vivant seul dans une sorte de grotte d’où il sort chaque jour pour trouver les moyens de sa subsistance : recherche de fumier, coin de champ à labourer, bois mort à ramasser… Ce film, produit par une galerie d’art contemporain parisienne, est une rareté, jamais montré dans les salles de cinéma. Et c’est un bijou. 

Infos pratiques : « L’Homme sans nom », samedi à 17h  au théâtre des Amandiers, 7 avenue Pablo-Picasso à Nanterre (92). Entrée libre sur réservation au 01 46 14 70 00. www.nanterre-amandiers.com

 
l'homme sans nom

Idée #6 : Faites connaissance avec l’en-vert du décor du Grand Paris (Parc floral, 12e)

Le Parc floral du bois de Vincennes propose jusqu’au 31 décembre une expo photo consacrée aux paysages naturels du Grand Paris. 40 clichés sont à découvrir pour se faire une autre idée de la région capitale.

Infos pratiques : « Voyage dans les espaces naturels d’Île-de-France »,  Parc floral, route de la pyramide, 12e. Plus d’infos sur www.aev-iledefrance.fr

Parc floral / © AEV / V.Pichot

 

Idée #7 : Sauvez une réserve naturelle (Congis-sur-Thérouanne, 77)

La réserve naturelle du Grand Voyeux en Seine-et-Marne a besoin de vous dimanche ! Votre mission si vous l’acceptez, la débarasser des jeunes saules qui l’étouffent et menacent son développement. Alors, prêts à sauver le monde ?

Infos pratiques : Chantier nature à la Réserve du Grand Voyeux, rendez-vous samedi à 13h30 place de la mairie de Congis-sur-Thérouanne (77), 14 rue de la Poste. Inscription au 06 18 19 32 29. Plus d’infos sur www.aev-iledefrance.fr

Réserve du Grand Voyeux / © AEV

 

Idée #8: Après une semaine de labeur, labourez ! (Nanterre, 92)

Comme tous les dimanches, la Ferme du Bonheur, le hotspot artistico-agricole de l’Ouest parisien, fait appel à toutes les bonnes volontés pour venir cultiver ses champs, à l’origine des hectares de friches recouvrant le tunnel de l’A14, l’autoroute qui traverse La Défense de part en part. Entre deux coups de pioche, vous pourrez contempler la skyline du quartier d’affaires comme vous ne l’avez jamais vue.

Infos pratiques : Rendez-vous à 14h dimanche à la Ferme du bonheur, 220 avenue de la République, Nanterre (92).

Le Pré de la Ferme du Bonheur / DR

 

Et aussi : Plongez dans un mythe du ciné (Gennevilliers, 92) 

Découvert en France dans les années 1980 grâce à Serge Daney et Jean-Luc Godard, le cinéaste arménien Artavazd Pelechian est un énorme mythe pour  les cinéphiles du monde entier ; mais rares sont ceux qui ont vu ses films, et encore moins au cinéma !  Notamment parce que le vieux réal arménien (né en 1938) a un caractère de cochon et autorise très peu de projos. Justement, ce vendredi au cinéma Jean Vigo de Gennevilliers, seront montrés « Au début » (1967), « Nous » (1969), « Les Habitants » (1970), « Les Saisons » (1975-1977), « Fin » (1992). Cette séance unique sera présentée par Guy Jungblut, ancien prof de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège et surtout directeur des indispensables éditions Yellow Now, chez qui paraît un ouvrage collectif, « Péléchian, une symphonie du monde ». Bref, c’est le moment cinéphile de la semaine. 

Infos pratiques : Vendredi  à 20h 30 au cinéma Jean Vigo, 1 rue Pierre et Marie Curie, Gennevilliers (92)

 

pelechian