Culture

Tranches de vie au coeur de la guerre en Syrie à la MC93

"Chroniques d'une révolution orpheline" à la MC93 de Bobigny montre de manière profondément humaine la vie et les émotions du peuple syrien plongé dans un conflit qui dure depuis 7 ans.

"Chronique d'une révolution orpheline" à la MC93 à Bobigny / DR
« Chronique d’une révolution orpheline » à la MC93 à Bobigny / DR
 
Révolution Syrienne : 392.000 résultats. Guerre en Syrie : 17 200.000 résultats. Voilà ce que dit Google d’un drame absolu, qui frappe tout un peuple depuis 7 ans déjà. Commes toutes les autres guerres modernes, à force de reportages, de sujets télévisés, d’articles de presse, de notifications, les tragédies se transforment rapidement en abstraction dans une série de résultats pour moteur de recherche.
« Chroniques d’une révolution orpheline » n’a pas vocation de donner des clés de compréhension sur les origines du conflit syrien. Il ne s’agit ni d’un manifeste ni d’une œuvre géopolitique engagée. Non, cette pièce a pour vertu de lutter à sa mesure contre la fatalité de la loi du “mort kilométrique”, qui veut que plus un événement est distant, plus les victimes sont éloignées, moins elles finissent par susciter l’empathie. 
 

Une exploration de l’âme humaine 

Leyla-Claire Rabih met en scène des personnes réelles, des émotions vraies et directes dans une série d’échanges humains dénués de portée moralisatrice. La guerre change tout, à commencer par les individus eux-mêmes. Ils finissent par ne plus savoir si ils ont le droit ou non de rire ou de pleurer, d’apprécier un repas, d’être loin et coupé du pays pendant que les autres vivent la torture ou les bombardements. « Chroniques d’une révolution orpheline » parle d’optimisme, de sentiments équivoques, de honte parfois, face à des situations qui touchent aussi à l’absurde. Elle nous donne des visages à voir, des voix à entendre quand la confusion finit par s’opérer entre réalité et fiction. « Chroniques d’une révolution orpheline » nous offre de partager un peu d’humanité. Et c’est certainement la part de vérité la plus complexe à préserver dans un champ de ruines que Google ne peut plus traduire que par une série de résultats.
 
Infos pratiques : « Chroniques d’une révolution orpheline », jusqu’au 10 février à la MC93, 9 boulevard Lénine, Bobigny (93). Tarifs : de 9€ à 25€. Plus d’infos sur www.mc93.com