Artdevivre

Sept lieux inattendus où faire la fête ce week-end

Ex-quincaillerie, anciennes gares, chantier du Grand Paris Express, ce week-end sortez des sentiers battus de la fête.

Quelque part on ne sait pas encore où de l’autre côté du périph’

Alors certes, l’adresse reste inconnue à l’heure où nous mettons sous presse. Mais on peut  faire confiance aux électrons libres de la Dynamiterie pour trouver un lieu qui sorte du lot. Depuis 2014, ils s’évertuent à ambiancer le Grand Paris grâce à des manifestations survoltées. Si passer le périph’ pour s’offrir une plus grande liberté est devenue une évidence pour eux, ils n’en finissent pas de nous surprendre. Régulièrement, ils investissent des hotspots de la fête en banlieue comme l’Entre-Monde (Aubervilliers), Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen) et La Station (Aubervilliers). Il leur arrive aussi de poser leurs platines dans le parc départemental Jean-Moulin à cheval sur Bagnolet et Montreuil ou sur l’Île-Saint-Denis. Ce samedi, de minuit à midi, dans un lieu tenu secret en lisière de la capitale, embarquez pour “douze heures de fête technoïde dans une ambiance asiato-rétro-futuriste”. 

Infos pratiques : Soirée “Happy Harakiri”, samedi 3 février de 23h à midi quelque part de l’autre côté du périph’. Tarifs : 12€ en prévente, 15€ sur place. Plus d’infos sur Facebook 

 

Vitry Fada, l’auberge espagnole la plus improbable du Grand Paris (Vitry, Val-de-Marne) 

Chez Enlarge your Paris, nous sommes unanimes. Vitry Fada est une pure pépite. Du genre de celles qu’on a envie de garder pour soi tant elles sont précieuses. A quelques pas de l’église de Vitry, un bar-resto-brocante remplace depuis un an et demi une ancienne quincaillerie. Difficile de décrire ce bric-à-brac abracadabrant où tout est à vendre et dans lequel se mêlent concerts de jazz tous les vendredis soirs, soirées karaoké ou 80’s et ateliers divers et variés. Chez les Fadas, qui possèdent leur propre bière, la cuisine est faite maison à partir de produits locaux avec même quelques plats végétariens. Cette semaine, la jam session du vendredi mettra à l’honneur le trompettiste américain Boney Fields tandis que samedi c’est le collectif hip hop Chic et Pas Cher qui viendra pousser la chansonnette. Et comme chaque premier dimanche du mois, ne manquez pas le brunch à 15€. Vous en profiterez pour chiner parmi tout le mobilier vintage récupéré aux quatre coins de l’Île-de-France et qui donne lieu ici à une improbable scénographie. 

Infos pratiques : Vitry Fada, 5 place du 19 mars 1962, Vitry-sur-Seine (94). Ouvert le jeudi de 17h30 à 22h, vendredi et samedi de 16h à minuit et chaque premier dimanche du mois pour le brunch, de 12h à 17h. Toute la programmation de Vitry Fada est à retrouver sur Facebook

Vitry Fada / DR
Vitry Fada / DR

 

La Gare, le club de jazz pas chiant qui donne la banane (Paris, 19e)

Installé dans une ancienne gare de la petite ceinture, ce club de jazz n’a rien de sélect, bien au contraire.  2.60€ le demi, 1€ le café et une promesse : “des concerts gratuits de jazz pas chiant qui donnent la banane”. Et ce week-end, les nuits s’annoncent survoltées grâce aux quatre jazzmen audacieux de The Watershed. Pour l’enregistrement de leur premier album Inhale/Exhale en 2016, une seule session en studio avait suffi. Après écoute, on confirme le coup de coeur des Inrocks, qui classe ce premier opus dans son TOP 10 de la nouvelle garde du jazz français et clame “l’excellence et la rareté de cet album”. Alors si vous voulez voir ces fous de l’impro sur scène, direction la Gare. Pour ne pas faire de jaloux et parce que la salle se remplit à la vitesse lumière, le groupe jouera deux soirs d’affilée, vendredi et samedi à 21h.

Infos pratiques : La Gare, 1 avenue Corentin Cariou, Paris 19e. Ouvert du lundi au jeudi de 18h à 1h, du vendredi au dimanche de 18h à 2h. Entrée libre tous les soirs. Pour voir The Watershed c’est vendredi 2 et samedi 3 février à partir de 21h. Plus d’infos sur Facebook

La Gare à Paris (19e) / © Steve Stillman pour Enlarge Your Paris
La Gare à Paris (19e) / © Steve Stillman pour Enlarge Your Paris

 

La Marbrerie, pour des fêtes qui vous resteront gravées (Montreuil, Seine-Saint-Denis)

Depuis 2009, la Marbrerie s’est glissée lentement mais sûrement au sommet des lieux aussi atypiques qu’éclectiques pour faire la fête. Dans cette ancienne marbrerie qui façonnait des cheminées, la musique est reine : classique, contemporaine, électronique, expérimentale, pop ou musique du monde, la salle de 700 places n’oublie personne. Le programme de ce week-end est décalé comme on l’aime. Vendredi, on se défoule avec un bal trans-saharien et samedi, les DJs Bouddha, Fisherman et Afroriot (du label HAPPY MILF records) sortent leurs vinyles pour un mix soul, funk, reggae, afrobeat. Histoire de profiter jusqu’au bout, on revient le dimanche pour le brunch veggie à 16€.

Infos pratiques : La Marbrerie, 21 rue Alexis Lepère, Montreuil (93). Bal trans-saharien vendredi 2 février de 20h à 1h30. Tarifs : 6€ en prévente, 8€ sur place. DJ set de 20h à 1h30 samedi 3 février. Tarifs : participation libre à partir de 2€. Plus d’infos sur lamarbrerie.fr

La Marbrerie à Montreuil / © Stéphane Burlot
La Marbrerie à Montreuil / © Stéphane Burlot

 

La Lingerie des Grands Voisins, l’esprit berlinois souffle sur Paris (14e)

Ils n’auront pas été absents très longtemps. Fermés depuis décembre, les Grands Voisins signent leur retour. Cette friche socio-culturelle, ouverte depuis 2015 sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul, a finalement eu l’autorisation d’occuper les lieux jusqu’en 2019 en marge du chantier du futur écoquartier. Les Grands Voisins vont toutefois devoir se serrer puisqu’ils ne disposent plus que de  3.000m2 au lieu de 15.000 auparavant. Mais qu’importe. Si l’intégralité de la nouvelle configuration ne sera dévoilée qu’en avril, la Lingerie, café solidaire et poumon du site, rouvre ses portes ce week-end après un mois de travaux avec au programme notamment samedi 3 février une performance Live du compositeur et DJ londonien Roscius entouré d’instruments du monde entier. 

Infos pratiques : Les Grands Voisins, 82 avenue Denfert Rochereau, Paris 14e. Fête de fin de chantier pour la réouverture de La Lingerie vendredi 2 février de 18h à minuit. Live de Roscius samedi 3 février de 20h30 à minuit. Entrée libre les deux soirs. Plus d’infos sur Facebook

La Lingerie des Grands Voisins à Paris (14e) / DR
La Lingerie des Grands Voisins à Paris (14e) / DR

A lire : Une saison 2 aux Grands Voisins pour «expérimenter le projet urbain»

 

KM3, la fête de chantier revisitée (Champigny-sur-Marne, Val-de-Marne) 

Ce 3 février, le Grand Paris Express inaugure son premier tunnelier à Champigny-sur-Marne avec une fête de chantier ouverte à tous. Vous pourrez ainsi déguster un gigot-bitume lors d’un repas scénographié par l’artiste Julie Rothhahn et servi sur du mobilier créé par les collectifs Yes We Camp et Parenthèse.

Infos pratiques : « KM3 » samedi 3 février de 17h30 à 21h au parc départemental du plateau, Champigny-sur-Marne (94). Gratuit. Plus d’infos sur Facebook 

Fête sur le chantier du Grand Paris Express © SGP Florence Jouber
Fête sur le chantier du Grand Paris Express © SGP Florence Jouber

 

La Station – Gare des Mines, un dancefloor sur des charbons ardents (Paris, 19e)

Est-il encore besoin de présenter La Station – Gare des Mines, qui depuis deux ans sert d’écrin à la programmation musicale tout feu tout flamme du collectif MU ? Depuis octobre dernier, l’ancienne gare à charbon, qui jusque-là accueillait des Live en extérieur, a ouvert ses espaces intérieurs aux clubbers, soit 600 m² divisés entre un rez-de-chaussé et un sous-sol. Samedi 3 février, laissez-vous envoûter par la l’univers musical de la Culottée, collectif qui rassemble des inconditionnels d’électro, de Live instrumental et de performances artistiques. Niveau déco, il est annoncé “pavés blancs, grilles métalliques et rambardes disco”. 

Infos pratiques : « Soirée la Culottée » samedi 3 février de 22h à 6h du mat’ à La Station – Gare des Mines, 29 avenue de la porte d’Aubervilliers, Paris (18e). Tarifs : 9€ en prévente et 13€ sur place. Plus d’infos sur Facebook 

La Station – Gare des mines porte d’Aubervilliers (19e) / © Gaëlle Matata