Culture

Les concerts à pas rater en novembre

DELUXE (pop/funk) – 5 novembre à la salle Paul B de Massy (91). 17€ à 22€

C’est l’histoire de cinq talentueux musiciens moustachus et d’une chanteuse qui avaient le groove dans la peau. Produits par Chinese Man, ils reviennent avec un deuxième album déjanté, plein de cuivres sucrés et de rythmes dynamités, le tout sur une note électro survoltée.

 

 

Tchéky Karyo (chanson/rock) – 6 novembre au Théâtre Rutebeuf de Clichy-La-Garenne (92). De 14€ à 27.5€

On le connaît surtout pour ses talents dans Le retour de Martin Guerre, Les Nuits de pleine lune ou encore Babel, mais l’acteur a plus d’une corde a son arc. Voilà maintenant 10 ans qu’il taquine le micro. Voix profonde et délicate, mélodies songeuses, instrumentation léchée… qui a dit qu’on ne pouvait pas exceller dans plusieurs arts ?

 

 

ERIC BIBB (blues) – 6 novembre au Théâtre Molière de Poissy (78). De 12 à 32€

Il est l’un des derniers vrais bluesmen du delta. Une voix chaude et pénétrante, une guitare charmeuse, un phrasé digne des plus beaux conteurs, Eric Bibb offre en quelques minutes un aller simple vers les grands espaces américains. Son dernier album hommage à Leadbelly est une plongée dans l’histoire d’un genre qu’il connaît sur le bout des doigts.

 

 

CHASSOL (électro/musique contemporaine) – 13 novembre au Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains (95). 24,2€

Passionné d’images et de sons, Christophe-Thomas Chassol a inventé un nouveau concept baptisé Ultrascore dans lequel la musique s’inspire et harmonise des sons venus du quotidien en suivant un fil conducteur vidéo. À moins que ce soit l’inverse. Un récit total, entre jazz, musique contemporaine, pop et électro, hypnotisant et surtout grandement génial.

 

 

Seun Kuti (afrobeat) – 14 novembre à la salle Daniel Fery de Nanterre (92). 5€ à 14€

Le fils cadet de Fela Kuti (ni plus ni moins que l’inventeur de l’afrobeat, version africaine du funk) a repris le flambeau laissé par son père à sa mort, en y ajoutant une touche résolument pop. Du jazz, du rythme, beaucoup de danse et de sueur, c’est un véritable spectacle que nous offre le chanteur et saxophoniste à chacune de ses prestations.

 

 

FRED WESLEY (jazz/funk) – 14 novembre au Deux Pièces Cuisine du Blanc-Mesnil (93). 7€ à 14€

Il a été trompettiste de James Brown et de Funkadelic, maîtrise le jazz et le funk mieux que personne, et n’a jamais cessé de tourner ces cinquante dernières années. Moins connu que son ex-acolyte Maceo Parker, il n’en est pas moins (si ce n’est plus) passionnant.

 

 

CHOCOLAT / REGAL (rock psychédélique / rock garage) – 14 novembre à La Clef de Saint-Germain-en-Laye (78). 13€ à 16€

 Les premiers sont Québecois, les seconds sont Français, tous sont fous. Et vous mettrons dans le même état lors d’une soirée où vous allez sans nul doute déguster. Chocolat chante dans un français poétique et décharné, Regal s’excite en anglais. Deux fournées sorties des cuisines Born Bad à ne pas manquer.

 

 

GUTS (hip-hop/électro) – 15 novembre au File 7 de Magny-Le-Hongre (77). 5€ à 18€

Depuis qu’il ne se cache plus derrière les succès d’Alliance Ethnik, le beatmaker Guts produit des albums certifiés feel good. Pour son dernier projet, Hip-Hop After All (avec Patrice et Cody Chessnutt), il remonte sur scène avec un groupe complet, pour un hommage à un genre qu’il a contribué à faire connaître dans l’Hexagone. Un show qui se promet vitaminé…

 

 

TIGRAN HAMASYAN (jazz) – 21 novembre à l’espace Jean Monnet d’Athis-Mons (91). De 12€ à 18€

Sa carte d’identité affiche 27 ans, son art laisse penser qu’il en a cent. Du jazz énervé à la musique traditionnelle arménienne en passant par les ballades douces, le pianiste est passé par tout. Il s’affirme sans mal comme un des derniers génies de son instrument, tant son travail est en tous points envoûtant.

 

 

G!RAFE (post-rock) – 27 novembre à la halle Roublot de Fontenay-Sous-Bois (94). Gratuit

Formé pour rendre hommage au chanteur réunionais Alain Péters, ce projet propose une relecture post-rock et en français d’un univers poétique unique. Sur le papier, l’assemblage peut effrayer, mais sur scène, il (d)étonne ! Un travail résolument moderne, accessible et excitant.

 

 

The Zombies (pop/folk) – 28 novembre à La Batterie de Guyancourt (78). De 11 à 22€

Dans la catégorie folk 60’s, on se souvient peut-être plus facilement de Donovan ou des Byrds. Les Zombies étaient de la même scène, au même moment. De retour sur les planches dans la grande mode des reformations, ils se paient le luxe de compter en leur sein deux des membres originaux.