Culture

Le Cabaret des Filles de Joie, 15 ans de Burlesque déjanté et engagé

Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin

Cela fait 15 ans que Juliette Dragon et ses Filles de Joie enflamment les scènes parisiennes comme les grands festivals. Quinze ans d’un répertoire burlesque sans cesse revisité avec des numéros mordants, torrides, comiques, enragés et engagés. A voir les 7 et 8 avril chez Mains d'Oeuvres à Saint-Ouen.

Les filles de Juliette Dragon viennent de tous les horizons mais surtout de l’Ecole des Filles de Joie, conçue comme une invitation faite à toutes les femmes à venir « se débarrasser de leurs complexes, à prendre confiance en elles, à assumer leur corps de femmes et leur sex appeal. » Le Cabaret des Filles de Joie, spectacle qu’elles jouent depuis 15 ans et qui sera à Mains d’Oeuvres à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) les 7 et 8 avril, s’inspire du burlesque mais le transcende totalement. Sur scène, Juliette et ses filles irradient. Ce sont des femmes fortes et positives qui dominent leur art et sourient au public comme à leur destin. En 15 ans, Juliette Dragon a su créer bien plus qu’une formule de spectacle. Elle a détourné un genre au service d’une philosophie de vie. Elle a transformé une discipline artistique en victoire pour chacune de celles qui participent à ses cours et font le show ensuite.

Un cabaret engagé et déjanté

Ce week-end chez Mains- d’Oeuvres, le Cabaret proposera une grande revue de music-hall new burlesque en hommage à Bob Fosse, l’idole des comédies musicales, avec des blondes caricaturales, des orientalistes rock et plein d’autres surprises époustouflantes. Pour rendre hommage à Juliette Dragon, Enlarge your Paris a invité le photographe Didier Bonin à raconter le Cabaret des Filles de Joie en 15 photos. Didier Bonin est l’un des meilleurs photographes de concert du moment et la mémoire vive de la scène rock actuelle en banlieue. « J’ai découvert le Burlesque avec Juliette Dragon, à Mains d’Œuvres justement, en novembre 2015. Mais ce que propose Juliette n’est pas du burlesque au sens classique du terme, tel qu’on peut le voir ailleurs. C’est ce côté engagé et déjanté des numéros qui m’a d’abord saisi. Par ailleurs, ce qui me plaît et que l’on retrouve sur mes photos, c’est cette joie et les sourires. On ressent tout le plaisir que les filles ont à se produire sur scène aux côtés de Juliette. »

Infos pratiques : Festival le Printemps du Dragon, samedi 7 avril à 19h30 et dimanche 8 avril à 17h à Mains d’Oeuvres, 1 rue Charles Garnier, Saint-Ouen (93). Tarif : 13€ en prévente, 15€ sur place. Plus d’infos sur mainsdoeuvres.org

Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin
Le Cabaret des Filles de Joie
Le Cabaret des Filles de Joie / © Didier Bonin

 

A lire : Une nuit au milieu des artistes à Gentilly