Enlarge your Paris

Il y a 1001 vies au delà du périph' …

Pour vos sorties
c’est par ici...

L'agenda

Recevez nos bons plans
tous les vendredis

La Station – Gare des mines repart au charbon

| Paris

Reconvertie l'an dernier en scène musicale alternative, cette ancienne gare à charbon à l'abandon, située Porte d'Aubervilliers, vient d'entamer sa deuxième saison avec une programmation encore plus variée.

La Station - Gare des Mines porte d'Aubervilliers / © Gaëlle Matata

Quelque part entre le périph’ et Aubervilliers (93), une ancienne gare à charbon s’est muée depuis l’an dernier en temple de la nuit. A tel point qu’en 2106, ce sont 33.000 fêtards qui ont effectué le pélerinage. En ce printemps, la Station – Gare des Mines rouvre ses portes pour un nouveau tour de piste. A la tête du lieu, le collectif MU avait été sélectionné en 2015 suite à l’appel à projets « Sites Artistiques Temporaires » lancé par SNCF Immobilier. Depuis, ce sont plus de 90 concerts qui ont été organisés dans ce qui fut auparavant notamment une discothèque clandestine.

Avec cette deuxième saison, le collectif entend diversifier sa programmation et s’ancrer encore davantage sur le territoire afin d’attirer un public plus large. Chaque semaine, les « Dimanches Stationnaires » proposeront des cartes blanches à des associations locales, comme le Grand Bouillon et Les Poussières à Aubervilliers (93). Le mauvais temps s’étant annoncé pour dimanche, la première édition a donc été décalée à lundi (le 8 mai) pour une spéciale post-élections. Tournoi de ping pong, installations artistiques, dj sets… de quoi passer un beau jour férié. Autre nouveauté,  des séances de cinéma en plein air concoctées par les éditions Fiches du cinéma auront lieu tous les jeudis soirs et qui mettront à l’affiche grands classiques, pépites indés et ciné-concerts.

La Station - Gare des Mines porte d'Aubervilliers / © Gaëlle Matata

Je pense donc je fais la fête

Outre sa vocation festive, la Station souhaite également initier la réflexion sur les enjeux sociétaux. C’est pourquoi du 8 au 10 juin, un cycle de trois tables rondes intitulé “Métamines” s’intéressera aux imaginaires urbains. Il sera question de la transformation de la ville par les artistes (avec notamment le duo d’artistes-menuisiers Boijeot.Renauld), de l’animation des friches ainsi que des limites de la Smart City.

Parmi ses autres fonctions, la Station continuera de servir de lieu de résidence artistique avec entre autres Brutpop, duo composé d’un éducateur spécialisé et d’un chanteur qui s’est donné pour mission d’enseigner les arts plastiques et la musique à des personnes atteintes d’un handicap mental. Actuellement, le binôme est en train de concevoir un fablab pour permettre la fabrication d’instruments adaptés à tous. 

Enfin, des travaux vont être effectués afin d’aménager l’espace intérieur pour l’accueil du public. Une bonne manière de faire durer le plaisir au-delà de l’automne et continuer à danser même lorsque la bise viendra…

 

Infos pratiques : La Station – Gare des Mines, 29 avenue de la Porte d’Aubervilliers, Paris (18e). Plus d’infos sur www.lastation.paris

La Station - Gare des Mines porte d'Aubervilliers / © Gaëlle Matata

J'enlarge cet article avec