Enlarge your Paris

Il y a 1001 vies au delà du périph' …

Pour vos sorties
c’est par ici...

L'agenda

Recevez nos bons plans
tous les vendredis

La flèche de la basilique Saint-Denis en plein dans le mille

Attendu depuis de longues années, le feu vert pour reconstruire la flèche de la basilique Saint-Denis, démontée en 1846, a été donné ce 15 février par le ministère de la Culture.

Basilique Saint-Denis / © Comité du tourisme du 93

Après des années de bataille politique, la basilique Saint-Denis (93), nécropole des rois de France, va retrouver sa flèche historique. Démontée suite à une violente tornade en 1846, elle attendait patiemment sa résurrection. Lundi 30 janvier, la Commission nationale des Monuments historiques, dans un vote serré (huit pour, six contre et deux abstentions), avait rejeté la demande de lancement des travaux. Luc Fauchois, président de Suivez la flèche, l’association porteuse du projet, restait toutefois optimiste quant à l’avis final, entre les mains de la ministre de la Culture Audrey Azoulay.

Suite à une nouvelle rencontre avec Laurent Russier, maire de Saint-Denis, et Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, Audrey Azoulay a confirmé hier le lancement du chantier. La ministre assure qu’elle veillera au respect des “conditions impératives préalables à la poursuite du projet ».

A lire : Basilique instinct

Le président de Suivez la flèche assure que les doutes esquissés par la commission sont infondés et que les études nécessaires pour le démontrer ont déjà été réalisées. “La validation de la ministre de la Culture, soutenue également par Valérie Pécresse, la présidente de la Région, est tout ce que nous attendions. On s’est bien battus et les travaux vont enfin pouvoir commencer”, se réjouit-il.

 

Premiers visiteurs du chantier attendus l’an prochain

Les points de tension soulevés par la Commission portant sur la faisabilité du projet vont à nouveau être étudiés en profondeur. D’après Luc Fauchois, les réticences se concentrent sur trois aspects : une inscription territoriale efficace (implication de la population, création d’emplois, valorisation touristique), un financement de la flèche qui ne nuira pas aux autres restaurations de l’édifice et enfin une étude technique solide pour assurer que le poids ajouté sera supporté par la façade occidentale de la basilique.

“Nous espérons accueillir les premiers visiteurs du chantier au printemps 2018”, déclare Luc Fauchois. Les travaux, qui s’étendront sur une dizaine d’années, seront financés par des mécènes déjà identifiés et par le coût des visites. Le président de Suivez la flèche assure même qu’il y aura suffisamment d’argent pour couvrir des travaux complémentaires de la basilique.

J'enlarge cet article avec