Enlarge your Paris

Il y a 1001 vies au delà du périph' …

Nos news et reportages
sont par là...

Le journal

Recevez nos bons plans
tous les vendredis

Morgane Poulette

Bagnolet

Conception et mise en scène Anne Monfort D'après Le Camp des malheureux suivi de La Londonienne de Thibault Fayner éditions espaces 34, 2015

### Note d’intention/ Anne Monfort

Le Camp des malheureux retrace l'histoire de Morgane Poulette, une chanteuse junkie et de Thomas Bernet, acteur de séries à succès, dans un Londres qui oscille entre le glamour et les bas-fonds. La Londonienne, c'est le chagrin de Morgane Poulette après la mort de Thomas Bernet et le reflet de ce chagrin dans Londres, dans un monde qui s'effondre, où la colère intime devient politique, où l'écriture évoque une maturité plus grande, jeunesse perdue et envie de résurrection.

Plutôt qu'une succession, les deux textes sont, comme l'indique l'auteur Thibault Fayner, une réinterprétation des mêmes éléments, deux variations d'une même histoire. La mise en scène des deux textes se fera parallèlement, comme l'envers et l'endroit d'un même mythe. Certains éléments, des sons, la scénographie, des accessoires se retrouveront d'un texte à l'autre, comme les restes diurnes d'un rêve. Le diptyque de Thibault Fayner m'apparaît comme un conte, un récit initiatique, qui rappelle les motifs mythologiques de la Belle au bois dormant - la mort commuée en sommeil, l'attente de l’adolescence, le réveil à la vie par la sexualité. D'où l'envie d'une scénographie très urbaine mais où la nature reprend ses droits, accentuant ce passage du réel au rêve, du concret au fantasme. J'ai fait le choix de travailler avec une seule actrice, à la fois narratrice et personnage, afin de travailler à la fois, le concret de l'incarnation par le corps de l'actrice et le rapport direct de la narratrice au public.

La première partie, drôle, décalée, se joue en rapport direct avec le public, la deuxième partie, elle, sorte de variation d'une belle au bois dormant contemporaine, évolue dans les limbes, le fog anglais, l'eau et les îles. Le spectacle sera amené à se créer sous plusieurs formes - une forme légère en décentralisation et une forme plateau, proposant un dispositif scénographique et lumineux qui incarne chacun des espaces mentaux de Morgane Poulette.

Avec Pearl Manifold et la voix de Jean-Baptiste Verquin

Lumières Cécile Robin Hugo Dragone

Création sonore Emmanuel Richier

Scénographie et costumes Clémence Kazémi

Stagiaire à la mise en scène Marion Begin (Université de Besançon)

Administration Coralie Basset

Remerciements à Quentin Barbosa, Genséric Coléno-Demeulenaere,

Marianne Deshayes, Hélène Morelli
J'enlarge cet évènement avec